Les hommes politiques sont marrants. Encore que je ne pense pas qu'ils nous feront un jour autant marrer qu'ils nous emmerdent.

- Coluche

Dojobar
L'émission de radio déjantée qui revient toutes les deux semaines !







Dojodirect
Des jeux de merde joués par des connards en direct !




Darksiders (WiiU) − One last ride…
Le 30 octobre 2017, par Mortal

Mario Kart 8 Deluxe − Piste, piste, rage !
Le 26 octobre 2017, par Mortal


Metroid Fusion (GBA)

Analyse de Metroid Fusion

Samus Aran, la chasseuse de primes la plus connue de la galaxie Nintendo est de retour après de longues années d’absence pour un opus sur la nouvelle portable de Nintendo j’ai nommé la sublime, la fabuleuse, l’inénarrable Game Boy Advance (GBA pour les intimes) !!! Bon du calme. Le jeu qui nous intéresse aujourd’hui est Metroid 4 l’épisode suivant Metroid 3 sur SNES (vous voyez je sais compter ^^). Metroid Fusion est donc le dernier volet en date de cette série à succès made in Nintendo. Fusion vaut-il ses aînés ? Samus Aran a t’elle vieillie ? La réponse à toutes ces questions existentielles dans cette analyse.

Présentation

C’est du Metroid tout craché : menus futuristes et têtes de Samus en guise de curseur vous attendent directement après un écran titre très sombre vous mettant tout de suite dans l’ambiance. Le menu reste lui aussi dans l’esprit de la série. Dès que vous appuyez sur start la carte apparaît ; une pression sur R fait apparaître l’inventaire toujours disposé sous forme de diagramme technique de l’armure de Samus vous indiquant les amélioration apportés à celle-ci ; une pression sur L vous permettra de mettre votre GBA en mode veille et ainsi abandonner votre jeu pour faire une petite séance de kama… euh… pour allez manger un morceau :-D.

Graphismes

Tout simplement sublimes pour notre petite GBA. Les sprites sont de tailles respectables pour atteindre des tailles assez conséquentes pour certains bosses. Samus toute de vert tachetée bouge très bien tout comme ses ennemis qui peuvent s’attaquer à elle par groupes d’une quinzaines d’individus le tout sans ralentissement même lorsque vous leur tirez dessus comme un barbare. En parlant de tirs, ceux ci sont très bien réalisés, mention spéciale tout de même aux bombes de puissance qui produiront un effet trou noir du plus bel effet (ça fait beaucoup d’effet tout ça tout de même ^^). Niveau environnement, brume, effets de chaleur, de froid tout est d’une relative beauté et les niveau possèdent assez souvent plusieurs plans (scrolling différentiel) et vous verrez certains monstres évoluer au loin tout en gambadant joyeusement dans ces superbes niveaux que nous offre Metroid Fusion.

Audio

Du très haut de gamme!! Branchez vos écouteurs, choisissez l’option adéquate dans le menu son du menu principal et pleurez devant la magnificence de certaines musiques, stressez avec certaines autres, ayez peur dès que vous percevez les bruits annonçant la venue du SA-X. Les bruitages ne sont pas en reste et vous reconnaîtrez sans mal ceux qui sont récurrents à la série si vous avez déjà joué à un Metroid. Pour les autres sachez que les bruitages sont simplement géniaux.

Maniabilité

Nintendo est synonyme de maniabilité aux petits oignons et ce n’est pas ce Metroid Fusion qui va déroger à la règle ! Samus obéit au quart de tour et la précision de ses mouvements est, comme coutume dans cette série, tout à fait exceptionnelle. Notre héroïne ne tardera pas a sauter comme un kangourou sous vos petits doigts agiles après une demi-heure de jeu seulement. Et croyez moi ce ne sera pas suffisant pour vous défaire de certains ennemis car comme tout bon Metroid, ceux-ci ne sont pas en reste et vous donnerons beaucoup de fil à retordre.

Pour ceux qui n’auraient pas encore touché à un épisode de la série le principe de Metroid est en gros de gambader dans un monde immense à la recherche d’amélioration pour votre amure qui vous permettrons d’ouvrir de nouvelles zones afin d’atteindre votre but ultime : détruire toute trace de parasite X de la surface de la station de recherche de SR 388, planète natale des métroïdes. Des points de recharge et de sauvegardes sont dispersés dans les différents niveaux que vous aurez à visiter.

Le monde peut en effet être divisé en 7 parties distinctes, ces parties constituent la station orbitale elle même et les modules de simulation d’environnement. Ces modules servant à reproduire les environnements naturels des espèces étudiés sur la station, ils possèdent comme vous pouvez vous en douter des climats radicalement différents : chaud, froid, tropical, obscur… Attention car désormais Samus a la structure moléculaire des métroïdes, ce qui lui fait craindre le froid. Faites donc bien attention où vous mettez les pieds ! Vous devrez aussi éviter les combats direct contre le SA-X qui n’hésitera pas à vous pourchasser sans relâche dès qu’il vous repèrera, la discrétion est donc de mise si vous voulez survivre lorsque vous vous trouvez dans la même pièce que lui.

Scénario

Le scénario de ce Metroid est l’un des meilleurs de la série. Après la destruction de Mother Brain dans Super Metroid, Samus est envoyée par la Fédération galactique sur SR 388 pour aider les scientifiques à observer l’évolution de l’écosystème de la planète sans la présence des métroïdes. Lors de l’exploration d’une grotte sur SR 388 Samus se fait infecter par une forme de vie inconnue jusqu’alors et tombe gravement malade alors qu’elle se dirigeait vers la station de recherche en orbite au-dessus de la planète.

Sans connaissance, Samus laisse dériver son vaisseau dans un champ d’astéroïdes où il est détruit, heureusement pour elle (et pour le jeu) la capsule de secours du vaisseau s’éjecta automatiquement et elle fut transportée d’urgence sur la base de la Fédération située sur SR 388. Le parasite ayant réussi à infecter son armure, les scientifiques décidèrent de procéder à l’incision des parties contaminées qu’ils envoyèrent pour étude sur la station de recherche orbitale. Le parasite réussit cependant à infecter le système nerveux de Samus qui ne dut sa survie qu’à l’injection in extremis d’un sérum à base de cellules de métroïdes. Le sérum fit rapidement effet en absorbant tout les parasites à qui l’on donna le doux nom de X. Ce parasite se servant des corps de ses victimes comme hôte, copient aussi le code génétique et la mémoire de leur victime afin de pouvoir en créer un copie parfaite par la suite.

Samus sauvée voyait néanmoins sa structure moléculaire changée par l’absorption du sérum, elle était désormais mi-métroïde mi-humaine. Les réjouissances furent de courte durée car un message de détresse venant de la station orbitale de recherche, décida Samus à aller sur les lieux du sinistre grâce à un vaisseau prêté par la fédération dont l’IA lui servirait de chef de mission durant son intervention sur la station. Samus se rend vite compte que les fragments de son armure ont rapidement infestés la station de parasites X et plus grave encore un clone génétique de Samus, le SA-X, se promène dans la station !

Affaiblie par la perte des fragments de son armure Samus doit partir à la recherche d’amélioration pour se mesurer à son clone qui lui possède bel et bien toutes ses aptitudes passées, dont le très dangereux rayon de glace mortel pour les métroïdes et donc pour elle-même. L’histoire nous est contée au travers de successions d’écrans fixes mais ce n’est pas tout : attendez vous à de nombreuses surprises au cours du jeu !

Durée de vie

Comme tout les Metroid, Metroid Fusion possède une durée de vie assez moyenne dès qu’il s’agit de seulement finir l’aventure, mais si vous voulez finir le jeu à 100% et obtenir la fin spéciale attendez vous à de nombreuses nuits blanches !!! La durée de vie n’est donc pas trop longue pour les joueurs occasionnels et suffisamment longue pour les joueurs invétérés (hardcore gamers). Bravo Samus !

En bref…

Voici un des meilleurs jeu de la GBA, tout simplement indispensable pour tout joueur qui se respecte Metroid Fusion est une pure bombe comme seul Nintendo peut le faire ! Le jeu exploite aussi la connexion GBA-NGC avec Metroid Prime. En gros si vous ne savez pas quoi acheter en ce moment et que vous ne le possédez pas encore, je vous conseille vivement de choisir Metroid Fusion, vous ne serez pas déçus !

Les plus

  • Les graphismes

  • Samus is back !

  • La maniabilité

  • Le scénario palpitant!

  • Une action plus que soutenue.

  • Ridley est de la partie :’)

Les moins

  • Les sous vêtements verts de Samus (je préférais ceux de Super Metroid moi !)

  • Ben pas grand chose à part ça… ah si l’écran de la GBA.

La note

10/10


Par Golden_cube
Le 13 janvier 2003 | Catégories : Analyses

Mamma mia !! OMG ! Cet enfoiré de Golden_cube n'a même pas rempli son profil ! Il sera sévèrement puni avec du goudron, des plumes et un coup de wiimote dans le ***censuré*** !

A voir également
Les trucs qu'on a rédigés avec nos petits doigts potelés

Dojo Hebdo 413 : du 22 au 28 février 2021
Le 28 février 2021, par Gueseuch

Dojo Hebdo 412 : du 15 au 21 février 2021
Le 21 février 2021, par Gueseuch

Nintendo Direct 18/02/2021 – Le résumé un peu concon
Le 20 février 2021, par MectonLaFlemme

Dojo Hebdo 411 : du 8 au 14 février 2021
Le 14 février 2021, par Gueseuch

Dojo Hebdo 410 : du 1er au 7 février 2021
Le 7 février 2021, par Gueseuch

Dojo Hebdo 409 : du 25 au 31 janvier 2021
Le 31 janvier 2021, par Gueseuch

Dojo Hebdo 408 : du 18 au 24 janvier 2021
Le 24 janvier 2021, par Gueseuch

Dojo Hebdo 407 : du 11 au 17 janvier 2021
Le 17 janvier 2021, par Gueseuch

Dojo Hebdo 406 : du 4 au 10 janvier 2021
Le 10 janvier 2021, par Gueseuch



Dojobar
L'émission de radio déjantée qui revient toutes les deux semaines !







Dojodirect
Des jeux de merde joués par des connards en direct !




Darksiders (WiiU) − One last ride…
Le 30 octobre 2017, par Mortal

Mario Kart 8 Deluxe − Piste, piste, rage !
Le 26 octobre 2017, par Mortal