Les hommes politiques sont marrants. Encore que je ne pense pas qu'ils nous feront un jour autant marrer qu'ils nous emmerdent.

- Coluche

Dojobar
L'émission de radio déjantée qui revient toutes les deux semaines !







Dojodirect
Des jeux de merde joués par des connards en direct !




Darksiders (WiiU) − One last ride…
Le 30 octobre 2017, par Mortal

Mario Kart 8 Deluxe − Piste, piste, rage !
Le 26 octobre 2017, par Mortal


Mario Golf : Toadstool Tour (NGC)

Analyse de Mario Golf : Toadstool Tour

Vous n’entendez que le bruit de l’herbe verte qui oscille sous un petit vent, trois quart nord-est 3 m/s, et vous vous préparez à taper un coup mi-distance top-spin avec un fair 9 pour tenter de vous placer pile poil à 2 cm du trou… Vous l’aurez compris Mario Golf est là et pour tous ceux qui ne comprennent pas encore la moitié de ce que j’ai dit dans la phrase précédente, ne vous inquiétez pas trop, vous vous y habituerez bien vite.

Mario Golf : Toadstool Tour est donc le jeu de golf Made In Nintendo du GameCube et c’est vrai que de ce côté-là, on avait finalement bien peu de choses à se mettre sous la dent. Les quelques autres productions de la machine en la matière étant soit de qualité moyenne, soit assez peu accessible, le choix était donc, jusqu’à présent, restreint. Le golf n’est pas forcément facile d’accès à tous (comme ma toute première phrase le témoigne) et Mario Golf réussit le pari de rester à la fois très technique et très ouvert.

Un peu à l’instar de Super Smash Bros. Melee, où un néophyte peut arriver à s’amuser aussi bien qu’un confirmé, Mario Golf : Toadstool Tour propose deux styles de gameplay différents pour que tout le monde puisse participer : une sorte de gameplay assisté (le swing automatique) et un gameplay beaucoup plus traditionnel, bénificiant même d’un certain nombre d’améliorations depuis la version N64 (le swing manuel). Le jeu réussit donc l’exploit d’allier à la fois technique et accessibilité et, grâce tout de même à un système de handicap, permet à un joueur complètement débutant de pouvoir affronter un vrai pro sans se prendre la taule de sa vie.

D’autre part, maintenant il est possible de jouer de manière encore plus précise avec le swing manuel : en plus des traditionnels effets à la balle (pour contourner les obstacles, passer par dessus certaines portions de terrain ou encore moins prendre le vent), Camelot nous propose cette fois-ci en prime des effets de spin sur les balles ! Pour ceux qui ne pratiquent pas les sports de balle, un spin (top ou back) consiste à faire tourner la balle dans un certain sens pour la ralentir ou l’accélérer quand elle touche terre. Cela multiplie réellement les possibilités et même si on ne s’en sert finalement qu’assez peu, c’est relativement agréable de voir que l’option est présente (d’autant plus que pour certains coups, elle est en réalité quasi-indispensable).

Cliquez Cliquez Cliquez

Au niveau des parcours disponibles, ce Mario Golf est tout aussi varié que son prédécesseur : les deux premiers parcours (Circuit Cui-Cui et Circuit Lakitu) sont très classiques, les autres sont beaucoup plus exotiques (désert, plage, etc…) tant au niveau des trous, que des décors. Et d’ailleurs la difficulté est assez bien dosée et très progressive : les premiers parcours sont vraiment très faciles et se courent dans des conditions météo toujours assez clémentes alors que les derniers se jouent dans des conditions exécrables et sont vraiment très difficiles. Certains nécessitent d’être fait un grand nombre de fois pour maîtriser toutes les astuces et recoins de chaque trou.

Autre point très positif du jeu : sa durée de vie. Les tournois se bouclent en relativement peu de temps mais il a environ une dizaine de modes de jeu solo (défis, duels, entraînement, loterie, etc…), un peu moins en multijoueurs. Et si les bonus à gagner sont relativement peu nombreux (nouveaux personnages, améliorations pour les personnages actuels et nouveaux parcours), ces modes de jeu proposent une alternative vraiment intéressante à la traditionnelle compétition de golf.

Finalement la seule chose que j’aurais à reprocher à ce jeu, c’est la musique… Je crois que je n’ai jamais rien entendu d’aussi mauvais et mal adapté de toute ma vie. C’est vraiment à se défenestrer par moment, tellement c’est insupportable ! Heureusement, on peut la couper (merci Nintendo d’avoir pensé que nos oreilles pourraient ne pas supporter ça). Ah oui, juste une dernière remarque M. Nintendo : quand un green est mouillé, les balles roulent plus vite, pas plus lentement…

Présentation

La petite vidéo d’intro ne sert pas à grand chose mais est relativement agréable à voir. On peut y voir tous les personnages de base du jeu dans un duel golfique acharné. Amusant, sans plus…

Les menus eux sont clairs et plutôt bien foutus. C’est simpliste mais au moins c’est efficace. Le seul petit truc, c’est que ce n’est pas très logique de passer par le sous-menu « Sauvegarder » du menu Pause quand on veut quitter la partie…

Graphismes

La modélisation des personnages est tout à fait correcte et même s’ils n’ont pas vraiment le look « golfeurs », ça passe relativement inaperçu. Les mouvements sont également très bien rendus et chaque personnage à sa propre manière de swinguer, de driver et de putter. Un souci du détail qui fait plaisir à voir.

Quant aux décors, c’est vraiment très réussi : tous les détails du terrain sont très bien rendus et la console est vraiment exploitée. On voit très distinctement chaque arbre des forêts, l’eau est très bien rendue et surtout la distance d’affichage est remarquable. Pour couronner le tout, les jeux d’ombres sont beaux et bien exploités… Que du bonheur…

Audio

Comme je l’ai dit plus haut, ce n’est pas vraiment dans ce secteur que le jeu brille. Les bruitages sont assez bons (les bruits de bois sur les balles, la sonorité des chutes de balle en fonction du terrain) et les voix sont correctes (chaque personnage a plusieurs phrases préenregistrées pour chaque circonstance). Mais la musique est une véritable horreur. En soi, elle n’est pas à proprement parler mauvaise, mais elle s’adapterait nettement mieux à un Mario Party qu’à un Mario Golf !

Faites-moi plaisir, coupez-la et on en parle plus…

Maniabilité

Gameplay absolument irréprochable, d’une précision et d’une efficacité diabolique.

Vous commencez par choisir votre club en fonction de la distance et de la hauteur de la cible. Puis vous ajustez tranquillement l’endroit où la balle doit atterrir avec le stick (en prenant bien compte du vent et du dénivelé du terrain). Une simple pression sur Y permet de voir cette zone d’atterrissage avec toutes les informations nécessaires pour faire un bon coup. Si un obstacle vous gêne ou que le terrain est trop haut, vous pouvez toujours jouer du stick pendant le swing pour ajuster une nouvelle trajectoire pour la balle.

Et c’est au moment du swing que cela devient un vrai plaisir. Pour le débutant, il suffit d’appuyer sur A pour démarrer le swing puis de nouveau sur A pour ajuster la distance de tir… Et c’est tout ! Tout le reste se fait tout seul ! Bien sûr, les bons joueurs préfèreront le swing manuel (en appuyant sur B au lieu de A la seconde fois) : ils seront obligés de rappuyer sur un des deux boutons A ou B encore une fois pour régler le spot (la précision du tir) mais pourront ajouter un effet top ou backspin sur leur balle.

Cliquez Cliquez Cliquez

Pour les accros de la précision, il y a un même un « lie », un indicateur de précision pour la distance où vous pouvez envoyer la balle !

Pour le côté technique, c’est donc ultra réussie… Pour le côté stratégique, cela ne dépend que de vous : les parcours sont suffisamment vastes et intéressants pour que vous puissez tenter quelques tactiques, risquées ou non… Tout dépend du score que vous visez : le par n’est généralement pas difficile à avoir, mais pour descendre en dessous, il faudra parfois faire preuve de beaucoup d’ingéniosité…

Scénario

Pour jouer au golf, c’est bien connu, il faut une balle, une canne et un trou… C’est simpliste… Mais bien sûr, vous pouvez toujours vous amuser à mettre une raclée à Bowser si ça vous amuse…

Durée de vie

Entre les tournois, les défis, les duels, foursome et autres modes de jeu, on ne sait pas trop où donner de la tête ! Tout seul, la durée de vie doit avoisiner les 20 heures (le temps de boucler tous les parcours en tournoi, de réaliser tous les défis et d’affronter en duel tous les personnages). Mais pas mal de modes sympathiques s’ajoutent à cela : golf de vitesse, loterie (on ne joue qu’avec trois clubs choisis au hasard et un putter), etc…

Sachant que la plupart de ces modes sont aussi disponibles à plusieurs, la durée de vie du multijoueurs est assez énorme.

En bref…

Golfeurs en mal de parcours originaux ou simples joueurs, tout le monde peut se retrouver autour d’un bon Mario Golf ! Peut-être pas une référence en matière de simulation, cela n’empêche pas le jeu de proposer des choses aussi amusantes que techniques dans tous ces nombreux modes de jeu. Si vous cherchez un jeu de golf sur GameCube, c’est une référence à posséder absolument.

Les plus

– des terrains originaux et très soignés – un gameplay très travaillé et accessible à tous – beaucoup de modes de jeux

Les moins

– cette horrible musique !

– bon évidemment quand on aime pas le golf…

La note

8/10


Par Mortal
Le 5 novembre 2004 | Catégories : Analyses

En tout cas, moi, si j'étais une fille, je serais facile.
Voir les articles de Mortal

A voir également
Les trucs qu'on a rédigés avec nos petits doigts potelés

Dojo Hebdo 414 : du 1er au 7 mars 2021
Le 7 mars 2021, par Gueseuch

Dojo Hebdo 413 : du 22 au 28 février 2021
Le 28 février 2021, par Gueseuch

Dojo Hebdo 412 : du 15 au 21 février 2021
Le 21 février 2021, par Gueseuch

Nintendo Direct 18/02/2021 – Le résumé un peu concon
Le 20 février 2021, par MectonLaFlemme

Dojo Hebdo 411 : du 8 au 14 février 2021
Le 14 février 2021, par Gueseuch

Dojo Hebdo 410 : du 1er au 7 février 2021
Le 7 février 2021, par Gueseuch

Dojo Hebdo 409 : du 25 au 31 janvier 2021
Le 31 janvier 2021, par Gueseuch

Dojo Hebdo 408 : du 18 au 24 janvier 2021
Le 24 janvier 2021, par Gueseuch

Dojo Hebdo 407 : du 11 au 17 janvier 2021
Le 17 janvier 2021, par Gueseuch

Dojo Hebdo 406 : du 4 au 10 janvier 2021
Le 10 janvier 2021, par Gueseuch


Dojobar
L'émission de radio déjantée qui revient toutes les deux semaines !







Dojodirect
Des jeux de merde joués par des connards en direct !




Darksiders (WiiU) − One last ride…
Le 30 octobre 2017, par Mortal

Mario Kart 8 Deluxe − Piste, piste, rage !
Le 26 octobre 2017, par Mortal