Chara-design à chier et textures pauvres dans un RPG qui semble super classique, avec encore et toujours la même histoire, les mêmes style de persos…

- Chat-Minou définissant le RPG

Dojobar
L'émission de radio déjantée qui revient toutes les deux semaines !

Émission s14e08 − C’est l’heure du bilan
Le 11 décembre 2019, par Mortal

Émission s14e07 − This is a review bomb!!
Le 2 décembre 2019, par Mortal


Émission s14e05 − Fitness en rond
Le 3 novembre 2019, par Mortal



Dojodirect
Des jeux de merde joués par des connards en direct !




Darksiders (WiiU) − One last ride…
Le 30 octobre 2017, par Mortal

Mario Kart 8 Deluxe − Piste, piste, rage !
Le 26 octobre 2017, par Mortal


Jouer avec ses enfants sur Nintendo Switch

Aussi étonnant que ça puisse paraître, une bonne partie des membres du dojo sont maintenant des parents, et partagent régulièrement de bons moments avec leur progéniture, Joy-Con en main. On a même une rubrique du forum consacrée à ça : le coin des darons et daronnes. Or, il semble que cet aspect du jeu vidéo soit un peu délaissé par la presse spécialisée, dont le public cible n’a finalement pas beaucoup changé depuis les années 90.

L’idée de cet article est de regrouper nos retours d’expérience et nos recommandations, concernant le jeu parent / enfant, sur Nintendo Switch. On va y lister les jeux qui nous paraissent intéressants dans cette optique, en précisant des informations pratiques, comme l’âge qui nous semble adapté, la nécessité de maîtriser la lecture ou pas, etc. L’article a pour vocation d’être collaboratif, et mis à jour avec le temps, en fonction des sorties futures.


Les jeux Lego à licence

  • Nombre de joueurs : 2, en co-op.
  • Âge conseillé : ~5+
  • Lecture nécessaire : non, doublages fr.

L’avis de Tardigrade :

Recommandé : oui !

Les jeux Lego à licence, c’est une valeur sûre du jeu parent / enfant. Ils suivent tous à peu près la même formule : du collaboratif à deux, avec une tonne de personnages ayant chacun des capacités particulières. Cette formule est déclinée sur plein de licences populaires, de Star Wars à Marvel en passant par Harry Potter et Jurassic Park. Pas de violence, car tout est désamorcé par l’humour. Les jeux ne sont pas punitifs, tout en restant intéressants à pratiquer pour un adulte, et d’une qualité globalement correcte.

J’en ai fait pas mal avec mon fils il y a quelques années, et là je suis en train de les refaire avec sa sœur, qui a 6 ans. Vous pouvez y aller, ça marche très bien. Attention : Lego City Undercover et Lego Worlds ne rentrent pas dans cette catégorie.


Minecraft

  • Nombre de joueurs : 2, en co-op.
  • Âge conseillé : ~5+
  • Lecture nécessaire : non, compréhensible avec les icônes.

L’avis de Tardigrade :

Recommandé : oui !

Minecraft, c’est de loin le jeu le plus populaire auprès de mes enfants. Ils y ont beaucoup joué, même seuls tous les deux, sans avoir besoin de moi (et heureusement, car moi, je me suis vite lassé). À 5 ans, ma fille maîtrisait bien les déplacements en vue subjective dans un environnement 3D. Une fois, on a construit une super maison pour l’anniversaire de leur maman. Comme une boîte de Lego sans limites, les possibilités sont énormes. Vivement Minecrat Dungeons.


Mario Kart 8 Deluxe

  • Nombre de joueurs : 1 à 8, en équipe ou compétitif.
  • Âge conseillé : 3+
  • Lecture nécessaire : non, compréhensible avec les icônes.

L’avis de Cyrare :

Recommandé : oui

La valeur sûre pour petits et grands. L’avantage de cette version pour les tout petits, c’est l’accélération automatique et la conduite assistée. La possibilité de finir un niveau sans même toucher un bouton permet de découvrir le plaisir du jeu vidéo sans avoir la moindre dextérité. Pour les plus grand, laisser un tour d’avance apporte du challenge. ;)

L’avis de Tardigrade :

Recommandé : bof

Bon point pour l’assistance, qui peut permettre aux petits de s’amuser. Mais bizarrement, les miens n’aiment pas trop MK, ils ne le réclament jamais. Je ne sais pas pourquoi. De plus, la nature un peu injuste du jeu peut provoquer des frustrations.


Nintendo Labo

  • Nombre de joueurs : 1.
  • Âge conseillé : 5+
  • Lecture nécessaire : oui, bien qu’on pourrait s’en tirer avec les illustrations.

L’avis de Cyrare :

Recommandé : oui, l’adulte accompagnant doit toutefois avoir un peu de patience

J’ai personnellement fait avec mon fils le toy-con 01 : multi kit, et le toy-con 03 : kit véhicules qui me paraissent les plus adaptés aux enfants de 5-6 ans. Il a adoré et m’a réclamé chaque week-end de jouer « à la fabrication. » Fabriquer l’a autant voire plus amusé que les mini-jeux fournis avec le kit, qu’il faut vraiment voir comme un bonus.
En effet, il ne faut pas considérer la réalisation comme une étape avant le jeu, mais comme le cœur du jeu, comme le montage de maquettes à la bonne époque. Ainsi, il ne faut pas non plus vouloir faire le montage d’une traite, mais prendre son temps, une ou deux étapes par jour, pour faire durer le plaisir.

L’avis de Tardigrade :

Recommandé : oui, mais…

Mes enfants se sont bien amusés dessus, surtout sur la maison. Par contre, de mon côté, j’ai trouvé la construction vraiment interminable. Et puis ça prend tellement de place dans les placards… Je n’ai acheté que le 1er kit, c’était bien mais ça m’a suffit.

L’avis de Mortal :

Recommandé : oui, mais…

Dès que les enfants ont bien compris la base du processus de construction (pliage appuyées sur les pièces), il vaut mieux les laisser gérer les pièces en autonomie et revenir au jeu pour l’assemblage/pliage. En fait, passé le premier tutoriel, s’ils ont bien compris le principe, passer les instructions en accéléré ne pose aucun problème.


Hidden Folks

  • Nombre de joueurs : 1, mais tout le monde peut participer devant l’écran.
  • Âge conseillé : ~3+
  • Lecture nécessaire : non. Pas de texte, à part pour les indices, qu’on peut lire à l’enfant.

L’avis de Tardigrade :

Recommandé : oui, à petite dose

En gros, c’est un Où est Charlie interactif.
On se retrouve devant un grand dessin en noir et blanc, animé, avec une série d’éléments à trouver. Pour cela, il faut cliquer un peu partout, ce qui déclenche parfois des petits événements et révèle de nouvelles choses. Truc amusant : tous les bruitages sont faits à la voix.
Les enfants ont bien aimé. C’est compatible avec les plus jeunes, et même ceux qui ne manipulent pas peuvent participer en cherchant. On y a joué sur Switch, mais sur PC ça peut faire une bonne introduction à la manipulation de la souris. Le seul truc qui me dérange, c’est que le fort contraste du noir et blanc fait un peu mal aux yeux à la longue.


Lovers in a Dangerous Spacetime

  • Nombre de joueurs : 1-4, en co-op.
  • Âge conseillé : ~5+
  • Lecture nécessaire : non.

L’avis de Tardigrade :

Recommandé : oui !

Le principe : c’est du co-op, on est 4 persos dans un vaisseau, qui contient plusieurs postes : 4 canons, un poste de pilotage, un bouclier, un super-canon, et la carte. Il faut se répartir les rôles efficacement et jongler d’un poste à l’autre en temps réel, pour explorer l’univers, sauver les pitis lapins, et répandre l’amour à coups de lasers. C’est vraiment un super jeu en famille, parce que tout le monde y trouve son compte. À 5 ans, ma fille y a trouvé sa place plus facilement que dans Overcooked, qui est plus exigent sur la coordination collective.

Attention, comme tous les jeux reposant sur la coordination collective, il faut de la patience pour ne pas s’énerver.

L’avis de Mortal :

Recommandé : oui !

Certains postes sont plus faciles à gérer pour les enfants : le bouclier et les canons. Je conseille aux parents de se mettre à la navigation pour éviter les catastrophes, d’autant plus que les vaisseaux ne sont pas toujours si faciles que cela à manœuvrer. Deux adultes bien rôdés peuvent vraiment aider les enfants à tirer correctement. Seul vrai obstacle : à partir du monde 4 ou 5, le niveau de difficulté augmente significativement. Mon conseil : repasser en facile si vous voyez que ça patine.


Overcooked 1&2

  • Nombre de joueurs : 1-4, en co-op.
  • Âge conseillé : ~6+
  • Lecture nécessaire : non

L’avis de Tardigrade :

Recommandé : oui !

Dans Overcooked, on joue une équipe de cuisiniers dans un restaurant. Le but est de s’organiser afin d’optimiser la création des assiettes (ingrédients, découpage, cuissons, etc.), pour satisfaire toutes les commandes qui arrivent. Overcooked est désormais un classique du jeu canapé co-op indépendant, qui a fait ses preuves, et dont le succès est à l’origine de plusieurs autres titres du même genre.

Il est tout à fait jouable dans une configuration parents / enfants, mais attention : le jeu est assez exigeant, en particulier le 1. Je le conseillerais donc à partir de 6 ans environ, avec une approche progressive. Par exemple, dans un premier temps, l’enfant peut se consacrer à un seul rôle simple, comme la vaisselle. Ça peut être à la fois un jeu parents / enfants casse-gueule, car il faut de la patience pour ne pas s’énerver sous la pression, mais aussi un gameplay gratifiant pour eux, quand ils remplissent bien leur rôle. Si vous avez le choix, privilégiez plutôt le 2 pour commencer : il est très proche du 1, mais un peu plus permissif sur les objectifs.

L’avis de Mortal :

Recommandé : pas tellement…

Autant, ce jeu est une grosse douille pour les adultes, autant pour les enfants, l’imprécision (relative) des contrôles, surtout dans le premier rend les parties plus frustrantes qu’autre chose. Et la pression du chronomètre, les ordres précis à exécuter pour chaque recette rendent le jeu assez compliqués pour des enfants, même relativement âgés.

Pour moi, c’est un jeu d’adultes ou d’adolescents, pas vraiment d’enfants.


Heave-Ho

  • Nombre de joueurs : 1-4, en co-op.
  • Âge conseillé : ~8+
  • Lecture nécessaire : non.

L’avis de Tardigrade :

Recommandé : oui, mais pour les plus grands.

Un jeu français, d’adresse et de coordination. Basé sur un moteur physique, on contrôle les deux mains des personnages indépendamment, pour s’agripper partout (y compris entre nous) et progresser tant bien que mal.
Le côté « jeu d’ambiance » fonctionne bien : les héros sont rigolos, et on se retrouve régulièrement empêtrés les uns dans les autres dans un joyeux bordel. Les enfants étaient morts de rire. Par contre, c’est bien hardcore. La difficulté monte très vite, et c’est vraiment pas évident pour les enfants. Déjà il y a la synchronisation des deux mains, mais en plus, lorsque le joueur le moins bon se retrouve tout seul à la traîne, il faut l’attendre pour que le niveau se termine. À chaque mort, c’est retour au début. Ça peut être frustrant.
Je le conseillerais donc plutôt entre collègues, ou à partir de 8~9 ans, à ajuster en fonction de la dextérité de l’enfant.


The Stretchers

  • Nombre de joueurs : 2, en co-op.
  • Âge conseillé : ~6+
  • Lecture nécessaire : non

L’avis de Tardigrade :

Recommandé : oui

Dans The Stretchers, on joue des ambulanciers dans un jeu co-op à deux joueurs. Le gameplay est séparé en deux phases : 1) conduire l’ambulance le plus vite possible vers sa destination, et 2) trouver les blessés, et les ramener à l’ambulance grâce au brancard.

La partie conduite est un prétexte à faire n’importe quoi sur la route : couper à travers les maisons, défoncer les clôtures et les murs, prendre des tremplins, etc. Dans cette phase, le jeu est très permissif (l’ambulance se remet d’aplomb très facilement en cas de retournement), et encourage même la destruction en donnant des points pour ça. Ça m’a rappelé un peu Crazy Taxi. Les enfants ont beaucoup rigolé avec ça, mon fils était mort de rire.

Dans les phases de sauvetage, il faut trouver les blessés en manipulant les éléments du décor, en évitant les obstacles, et en se synchronisant au mieux avec son collègue. Sans être géniale, la formule est assez fun, variée, et drôle pour les enfants, encore une fois.

Il y a certainement mieux dans le genre, mais étant donné sa bonne accessibilité et son humour premier degré, ça peut être une bonne alternative pour les enfants à partir de ~6 ans accompagnés, si un Overcooked est trop exigeant par exemple.


Bubble Bobble 4 Friends

  • Nombre de joueurs : 1-4, en co-op
  • Âge conseillé : ~5+
  • Lecture nécessaire : non

L’avis de Tardigrade :

Recommandé : oui, mais en solde

C’est une nouvelle version modernisée du classique, et à 4 joueurs.
La formule est toujours la même globalement. Il y a quelques pouvoirs en plus, mais assez anecdotiques. Les courants d’air sont visibles, ce qui est bien pratique pour anticiper les déplacements des bulles. Quand un joueur se fait toucher, il reste quelques secondes dans une bulle avant de mourir, pour que les autres viennent le sauver. La version arcade d’origine est incluse en bonus. Techniquement c’est propre, avec du 60fps.

Beau succès à la maison, les enfants ont adoré.
Contrairement à Heave-Ho, le jeu est accessible pour tout le monde (il y a même un mode invincible pour ceux qui veulent). Le fait de pouvoir se sauver mutuellement renforce le côté coopératif et peut créer de bons moments. Par exemple si on décide de partir en expédition à deux, parent-enfant, pour se sauver mutuellement en cas de pépin. Ce qui est marrant aussi, c’est de « se battre » à la fin d’un niveau pour attraper la bouffe qui apparaît un peu partout. La formule Bubble Bobble fonctionne très bien à 4, donc je conseille en famille.

Par contre, gros bémol : le prix de 40€ est vraiment trop élevé pour un petit jeu qui se finit en 1h. Je conseillerais plutôt d’attendre les soldes.


Munchkin: Quacked Quest

  • Nombre de joueurs : 1-4, en compétitif.
  • Âge conseillé : ~7+
  • Lecture nécessaire : non.

L’avis de Tardigrade :

Recommandé : non !

C’est le jeu vidéo adapté du jeu de société. On l’a essayé parce qu’on pratique le jeu de société de temps en temps.
Le concept est alléchant : du hack and slash humoristique dans l’univers de Munchkin, avec les cartes du jeu, et plein d’occasions de faire des coups de pute aux copains. Par contre, il y a vraiment trop de problèmes d’exécution.
Déjà, les contrôles sont hyper mous, avec un input lag conséquent, et un feeling de flottement vraiment désagréable. Le framerate ne tient pas la route, avec des chutes à 15 fps ou peut-être moins dans les passages les plus chargés. Tout est confus : les effets des cartes ne sont pas expliqués en jeu, mais seulement depuis le lobby. L’ensemble donne une impression de brouillon et de mal fichu. Je déconseille.


Kirby: Star Allies

  • Nombre de joueurs : 1-4, en co-op.
  • Âge conseillé : ~5+
  • Lecture nécessaire : pas vraiment.

L’avis de Tardigrade :

Recommandé : oui

Kirby, c’est un peu toujours la même chose, mais c’est une valeur sûre pour les enfants. Cet épisode peut se jouer à 4 simultanément en co-op, ce qui est intéressant dans l’optique du jeu en famille. Ça marche bien aussi pour des enfants seuls, car on ne peut pas trop se gêner, contrairement à Yoshi. Mes enfants l’ont fini tous les deux, sans moi.

L’avis de Mortal :

Recommandé : oui

Mes enfants adorent Kirby depuis leur plus tendre enfance (c’est un des premiers jeux vidéo auxquels je les ai fait jouer sur NES, en raison de sa relative simplicité). Ils ont donc dévoré littéralement ce jeu quand nous l’avons eu. Le système permet de rejoindre ou de quitter la partie sans pénaliser les joueurs, ce qui est drôlement pratique, et les niveaux sont toujours en dessous des 10 minutes, idéal pour le « allez un dernier et après, au bain ! ». Même si c’est assez répétitif dans l’action, les niveaux sont suffisamment variés pour permettre à tout le monde de s’y retrouver à condition de privilégier les séances courtes.


Yoshi’s Crafted World

  • Nombre de joueurs : 2, en co-op.
  • Âge conseillé : ~5+
  • Lecture nécessaire : non.

L’avis de Tardigrade :

Recommandé : oui, en configuration parent / enfant

De la même manière que Kirby, Yoshi c’est aussi un peu toujours la même chose, mais en général on peut y aller sans problème pour le jeu en famille. Crafted World est réussi sur le plan artistique, avec une ambiance carton bien agréable. Contrairement à Kirby, ici c’est du 2 joueurs. Dans cet épisode, un Yoshi peut grimper sur le dos d’un autre, ce qui fait qu’on peut aider son enfant dans les passages difficiles. On peut le faire aussi en l’avalant, mais c’est moins agréable pour l’avalé.

Je conseille plutôt pour du jeu parent / enfant : pour deux enfants, la possibilité d’avaler l’autre (volontairement ou pas) peut créer des disputes.

L’avis de Mortal :

Recommandé : oui !

À part sur les derniers niveaux (où la difficulté est vraiment très très relevée), la configuration parent/enfant marche vraiment très bien : en tant que parent, on peut faire le gros du boulot et laisser l’enfant balancer des œufs/explorer le décor. Idéal pour les enfants qui n’aiment plus explorer/découvrir que bourriner.


Le mode co-op de Captain Toad

  • Nombre de joueurs : 1-2, en co-op.
  • Âge conseillé : ~5+
  • Lecture nécessaire : non.

L’avis de Tardigrade :

Recommandé : non !

Autant Captain Toad est un bon jeu solitaire, autant il n’est pas du tout adapté au co-op selon moi. Quelle idée étrange qu’a eue Nintendo d’ajouter un mode 2J à ce jeu, qui ne s’y prête pourtant pas du tout. Et ceci, pour une raison très simple : le gameplay repose énormément sur la rotation de la caméra. Et à deux joueurs, on évolue sur le même écran (pas d’écran splitté), et on contrôle la caméra …tous les deux ! Imaginez l’enfer, quand il est impossible de tourner la caméra sans gêner l’autre, dans un jeu qui repose entièrement sur ça.

Bref : jouez à Captain Toad, mais tout seul.

L’avis de Mortal :

Recommandé : oui et non

Je m’explique : non, il ne faut pas y jouer en coop. C’est bien trop le bordel à gérer et ce n’est pas vraiment hyper adapté. Par contre, oui, pour laisser l’enfant y jouer et lui donner des indications pour essayer de s’en sortir. En fait, c’est un excellent jeu de coop mais avec une seul et unique manette. J’ai même essayé avec un enfant relativement jeune de lui laisser contrôler Toad, pendant que je contrôlais la caméra : ça marche extrêmement bien aussi parce que ça permet à l’enfant de se déplacer dans un univers en 3D, sans se préoccuper de gérer la caméra en même temps.


Luigi’s Mansion 3

  • Nombre de joueurs : 1-2, en co-op.
  • Âge conseillé : ~7+
  • Lecture nécessaire : oui, mais on peut lire les textes à l’enfant.

L’avis de Tardigrade :

Recommandé : bof

J’ai quelques problèmes avec Luigi’s Mansion 3, qui font que je ne le recommanderais pas en priorité pour du jeu familial.

Tout d’abord, il faut signaler que ce 3e épisode propose une poignée de mini-jeux multi, mais ils sont assez anecdotiques. Le véritable potentiel coopératif se situe dans le mode histoire, qui peut être joué en totalité à deux à partir du moment où on a trouvé Gluigi, ce qui arrive après 1 à 3 heures de jeu.

Mon premier problème concerne les contrôles. En effet, ils sont assez complexes, avec une maniabilité incohérente entre les deux sticks, et peu intuitive. La deuxième chose à savoir, c’est que l’aventure a souvent tendance à faire jouer un des deux personnages, puis l’autre, alternativement. Par exemple, certains passages secrets ou boss sont réservés à Gluigi, et inversement. Ce qui fait qu’en pratique, sans écran splitté, il y a souvent un des deux joueurs qui attend.

C’est dommage, car l’ambiance épouvante / humour est réussie et plaît beaucoup aux enfants.

L’avis de Mortal :

Recommandé : oui !

Il faut impérativement laisser le contrôle de Gluigi à l’enfant et faire le gros du boulot : Gluigi est pratiquement immortel et ça permet au gamin de ne pas trop se sentir frustré en cas de mort intempestive. Cela dit, cela a aussi des inconvénients : pour certains boss, il faut vraiment être hyper réactif avec Gluigi et ça n’est du coup pas l’idéal avec un enfant. Néanmoins, la configuration marche plutôt bien pour les enfants observateurs : ils comprennent vite qu’il faut essayer de tout aspirer, qu’il faut regarder partout, qu’il faut essayer de tout aspirer.

Cette partie exploration à deux, à mettre le bronx absolument partout, est vraiment encore plus amusante avec un enfant curieux et motivé pour essayer de tout trouver.


Super Mario Party

  • Nombre de joueurs : 4, en co-op / compétitif.
  • Âge conseillé : ~6+
  • Lecture nécessaire : non.

L’avis de Mortal :

Recommandé : oui !

Le mode de jeu « classique » (avec un plateau, un dé, tout ça) n’est pas forcément idéal en famille mais le mode rafting est lui parfaitement adapté : ce ne sont que les mini-jeux coopératifs qui sont sélectionnés à chaque étape et il faut tous pagayer dans le même sens pour faire avancer le raft. Ça marche extrêmement bien pour les enfants, d’autant plus que la sélection de mini-jeux est assez variée : des jeux de réflexion, de patience, de mémorisation, de coordination, etc…

Seul problème : on s’en lasse assez rapidement, au bout de 2 ou 3 parties, on en a fait le tour.


Runbow

  • Nombre de joueurs : 8, en compétitif.
  • Âge conseillé : ~5+
  • Lecture nécessaire : non.

L’avis de Mortal :

Recommandé : oui mais à petites doses

C’est le party game débile par définition. Le principe du jeu est simplissime : atteindre l’arrivée à chaque micro-niveau. Il n’y a que deux commandes, sauter (B) et taper (Y).

Tous les éléments tangibles (plateformes, obstacles, etc…) ont une certaine couleur et lorsque celle-ci se confond avec la couleur du fond, ils disparaissent complètement. Le twist, c’est que la couleur du fond change toutes les 10 secondes environ tout au long du niveau, modifiant drastiquement la topologie des plateformes et obligeant à s’adapter en permanence.

Ce jeu est GÉNIAL pour tous les âges : il y a peu de chance d’arriver au bout du niveau quoiqu’il arrive, donc les enfants ne se sentent jamais trop frustrés et le côté « bordel ambiant » donne de bonnes crises de rigolades. Au bout de deux ou trois parties néanmoins, cela peut lasser. C’est un excellent jeu, mais à petites doses.


Par Tardigrade
Le 18 décembre 2019 | Catégories : Analyses

Si c'est pas portable, c'est pas potable.
Voir les articles de Tardigrade

A voir également
Les trucs qu'on a rédigés avec nos petits doigts potelés

Vite vu : Sayonara Wild Hearts (Nintendo Switch)
Le 20 janvier 2020, par Tardigrade

Dojo Hebdo 355 : du 13 au 19 janvier 2020
Le 19 janvier 2020, par Gueseuch

Dojo Hebdo 354 : du 6 au 12 janvier 2020
Le 12 janvier 2020, par Gueseuch

Les galères de Square Enix et ses portages
Le 10 janvier 2020, par MectonLaFlemme



Dojo Hebdo 352 : du 23 au 29 décembre 2019
Le 29 décembre 2019, par Gueseuch

Dojo Hebdo 351 : du 16 au 22 décembre 2019
Le 22 décembre 2019, par Gueseuch




Dojobar
L'émission de radio déjantée qui revient toutes les deux semaines !

Émission s14e08 − C’est l’heure du bilan
Le 11 décembre 2019, par Mortal

Émission s14e07 − This is a review bomb!!
Le 2 décembre 2019, par Mortal


Émission s14e05 − Fitness en rond
Le 3 novembre 2019, par Mortal



Dojodirect
Des jeux de merde joués par des connards en direct !




Darksiders (WiiU) − One last ride…
Le 30 octobre 2017, par Mortal

Mario Kart 8 Deluxe − Piste, piste, rage !
Le 26 octobre 2017, par Mortal