Chui sur qu'il cache des armes, de la drogue et des liasses de billet dans son sac a dos bleu.

- Me_Marcadet à propos du nouveau look de Banjo

Dojobar
L'émission de radio déjantée qui revient toutes les deux semaines !

Émission s19e10 − Final de Saison !
Le 29 juin 2022, par Mortal






Dojodirect
Des jeux de merde joués par des connards en direct !




Darksiders (WiiU) − One last ride…
Le 30 octobre 2017, par Mortal

Mario Kart 8 Deluxe − Piste, piste, rage !
Le 26 octobre 2017, par Mortal


Jet Force Gemini (N64)

Analyse de Jet Force Gemini

Un shoot’em up ! Y’a un moment qu’on en à pas eu de vraiment bon. Avec Jet Force Gemini Rareware nous montre une fois de plus leurs talents en matière de jeu vidéo.

Graphismes

C’est incroyable ce qu’ils on réussis à faire sans le Ram Pak : Fines textures, peu de polygones, effets de lumières… en bref c’est grandiose !

Commençons par les mondes et les décors, ben, comme j’ai dit c’est du grandiose : Vous pouvez avoir fait le tour du jeu à fond et toujours découvrir ces mondes magnifiques, la finesse des décors, les cieux (ciel au pluriel) colorés. Chaque monde est présenté par une scène cinématique en temps réel, mais pas seulement les mondes on leurs scènes, tout au long du jeu il y a de multitudes de scènes cinématiques aussi en 3D temps réel, elles vous rapprocheront encore plus des personnages principaux car ces mêmes scènes vous mettent dans une ambiance que je n’est pas souvent vu, ressentis dans un jeu vidéo a part Zelda, avec de l’émotion pure, des sentiments, des regrets, de la joie, de la tendresse … Une fois que l’on est prit dans le jeu on ne le lâche plus !

En ce qui concerne les personnages, ils sont très détaillés et agréables à voir, avec des animations très réaliste et logique, ex : Ichor étant un monde où il ne fait pas bien chaud, les personnages s’y trouvant on de la buée sortant de par leurs bouches, même pour les adversaires.

Les effets de lumières ont étés réalisés avec prouesse même sans l’apport du Ram Pak, chaque personnages ont-leur ombres bien modelés et varies logiquement selon leur position et celle de la provenance de la lumière. Dans le palais de Mizar (l’affreux du jeu) on a ces merveilleux reflets dans le sol, qui reflètent vraiment tout.

Vous avez du comprendre que les graphiques de Jet Force Gemini sont exceptionnel, alors je vais passer à l’audio

Audio

D’après moi Jet Force Gemini a les plus belles musiques et bruitages que j’ai jamais entendus (avec ceux de Donkey Kong 64) jusqu’à maintenant, et croyez moi c’est du joli ! Je suis sûr que si vous prenez le temps de les écouter attentivement vous serez d’accord avec moi. Les doux thèmes de Rith Essa, la musique emballente ( :-) ) de la Base Militaire dans Ichor ou encore ceux du Big Bug Fun Club (la discothèque) et plein d’autres sont d’une qualité qui vous les feras apprécié de plus en plus à chaque fois que vous les écouterais. Si vous avez la change d’avoir une télévision Dolby Surround, possez la manette et écouté !

Maniabilité

Quoi qu’on vous dises la jouabilité de Jet Force Gemini est extrèmement bien étudier : Les boutons A et B ne servent à rien sauf a changer les armes mais avec une grande rapidité, A pour les armes d’après, B pour les armes d’avant ce qui permet quand vous êtes à cours de munitions de changer rapidement d’armes sans perdre de temps et donc risque de moins se faire tirer dessus, ç’est utile, comparé au changement de Golden Eye, qui est ma foi réaliste, mais trop lente, et ennuyante dans les moments où y’a beaucoup de monde à éliminer.

Les boutons C sont bien utilisés car ils permettent de se déplacer latéralement et non pas de changer l’angle de vue de la caméra. En mode visée les boutons C servent à vous déplacer et le stick pour déplacer la visée de votre arme.

Ce qui m’a le plus étonné c’est les ennemis, généralement des fourmis, mais avec une intelligence artificielle (là aussi je n’ai jamais vu ça) tellement réelle que ça ferait presque peur : Au début les fourmis ont seulement une armes et dé qu’elles vous voient ce ne sont pas elles qui vont venir vers vous pour vous tirez dessus, mais elle vont se cacher et attendre que se soit vous qui venez pour vous prendre par surprise, si vous parvenez à tirer sur une d’entre elle, elle va s’enfuir en gardant toujours un œil sur vous, soit pour se recacher ou alors chercher de l’aide au près d’autres fourmis. Par la suite dans les mondes suivants les fourmis ont maintenant des boucliers plus ou moins grand et savent s’en servir ! Il est presque impossible du tuer la fourmi de face à cause de ce bouclier, il vous faut alors rapidement passer derrière, mais là encore c’est pas facile : La fourmi va commencer à s’enfuir en tenant le bouclier derrière elle pour pas se prendre des balles en gardant là aussi un œil sur vous pour être près à se replacer et vous dégommer quelques balles tranquillement derrière son bouclier. Tous ces exemples ne sont que quelques-uns des nombreux autres exemples de leur intelligence artificielle (qu’est ce que l’intelligence artificielle de toute façon ?) qui est une preuve que Rareware savent ce qu’ils font !

Du coté de la durée de vie, c’est pas ce qui manque grâce en parti au multijoueur avec personnages cachés, niveaux cachés et même modes cachés dont les courses (Greenwood Village de Diddy Kong Racing, Jeff and Barry …). Moi je pense que le multijoueur est presque (j’ai dit presque) à la hauteur de celui de Golden Eye 007, mais là chacun son avis. Y’a pas que le multijoueur, mais aussi le mode aventure où il est toujours marrant de revenir pour chasser les fourmis en les fessant exploser avec si vous le voulez l’aide Floyd pour jouer en co-opération avec un deuxième joueur aussi en aventure. Les quelques codes (récupérer un nombre de tête de fourmis) qu’il y a sont pour le plaisir, dont un où les fourmis sont transformées en Mr. Pants (clin d’œil de Rareware, à ces fans) : Un drôle de bonhomme blanc avec un chapeau et un pantalon rouge.

En bref…

Jet Force Gemini est un hit, un chef d’œuvre qu’il faut avoir, quoi qu’on aime comme style de jeu, y’a à pour tout le monde. Il a quasiment tout ce que l’on espérait, et vous en avec pour un moment dans le mode aventure et à quatre. Un achat que l’on ne regrette pas !

Les plus

Les moins

La note

7/10


Par Tim_Connelly
Le 21 février 2000 | Catégories : Analyses

Mamma mia !! OMG ! Cet enfoiré de Tim_Connelly n'a même pas rempli son profil ! Il sera sévèrement puni avec du goudron, des plumes et un coup de wiimote dans le ***censuré*** !

A voir également
Les trucs qu'on a rédigés avec nos petits doigts potelés

Dojo Hebdo 488 : du 1er au 7 août 2022
Le 7 août 2022, par Gueseuch


Dojo Hebdo 487 : du 25 au 31 juillet 2022
Le 31 juillet 2022, par Gueseuch

Fire Emblem 3 Hopes – Déboitage lavable en machine
Le 25 juillet 2022, par MectonLaFlemme

Dojo Hebdo 486 : du 18 au 24 juillet 2022
Le 24 juillet 2022, par Gueseuch

Dojo Hebdo 485 : du 11 au 17 juillet
Le 17 juillet 2022, par Gueseuch

Dojo Hebdo 484 : du 4 au 10 juillet 2022
Le 10 juillet 2022, par Gueseuch

Death’s Door (NS)
Le 9 juillet 2022, par Mortal

Vite vu : Wreckfest (NS)
Le 8 juillet 2022, par Mortal

Concours 2022, tout ce qu’il faut savoir
Le 6 juillet 2022, par Mortal


Dojobar
L'émission de radio déjantée qui revient toutes les deux semaines !

Émission s19e10 − Final de Saison !
Le 29 juin 2022, par Mortal






Dojodirect
Des jeux de merde joués par des connards en direct !




Darksiders (WiiU) − One last ride…
Le 30 octobre 2017, par Mortal

Mario Kart 8 Deluxe − Piste, piste, rage !
Le 26 octobre 2017, par Mortal