Chui sur qu'il cache des armes, de la drogue et des liasses de billet dans son sac a dos bleu.

- Me_Marcadet à propos du nouveau look de Banjo

Dojobar
L'émission de radio déjantée qui revient toutes les deux semaines !







Dojodirect
Des jeux de merde joués par des connards en direct !




Darksiders (WiiU) − One last ride…
Le 30 octobre 2017, par Mortal

Mario Kart 8 Deluxe − Piste, piste, rage !
Le 26 octobre 2017, par Mortal


James Bond : Espion pour cible (NGC)

Analyse de James Bond : Espion pour cible

Lorsque l’on entend parler de James Bond et de Nintendo, on pense immédiatement au chef d’œuvre de RARE sur N64 : "GoldenEye". Ce jeu est considéré par beaucoup de joueurs comme une expérience vidéoludique mythique. Il faut dire qu’à l’époque de sa sortie, les FPS n’étaient pas très répandus et, surtout, aucun d’entre eux ne pouvait se targuer d’avoir un scénario aussi poussé et un mode multi joueurs aussi fendard à 4 ! Aujourd’hui arrive sur notre cube préféré une nouvelle aventure de l’espion de sa majesté. A priori, tous les fans de la première heure devraient être fous de joie… Mais attention, car cette nouvelle aventure n’a pas été développée par RARE mais par EA-Games qui a récupéré les droits. Doit-on se méfier de ce développeur ? Réponse dans ce test.

Présentation

J’avoue ne pas très bien comprendre ce qu’a voulu faire EA Games pour l’ouverture de son jeu. En effet, le générique se compose essentiellement des scènes clefs de l’aventure. C’est assez surprenant car cela gâche un peu l’effet de surprise. Ensuite, on arrive sur un menu très fonctionnel dans lequel vous pourrez choisir entre l’aventure et les modes multi-joueurs.

Graphismes

Le jeu est vraiment très propre même si les graphismes n’ont rien d’exceptionnel. Le beau James ainsi que les personnages qu’il rencontre sont très bien modélisés (en particulier au niveau des visages). Les environnements sont également très en harmonie avec l’esprit de la série. On note également que l’animation ne souffre d’aucun ralentissement et que les différents assaillants de James sont bien animés. Adieu les brouillards et autres effets de flou auquel GoldeneEye nous avait habitué.

Audio

Le jeu est intégralement doublé en français ce qui est très agréable. De plus, les voix sont bien choisies ce qui ne gâche rien. Sinon, les différentes musiques (dont le thème principal de tous les James Bond) sont sympas et le bruit des détonations de l’arsenal de James Bond raisonnent parfaitement dans les combats.

Maniabilité

C’est sur ce point que le jeu d’EA Games se distingue le plus de son illustre aîné. En effet, afin de varier le Gameplay, les concepteurs du jeu ont eu la bonne idée d’ajouter aux phases de shoot habituelles, des séquences dans lesquelles vous devez conduire de superbes BMW. Ces phases sont très bien réalisées et procurent un fun indéniable. Mais le gros de l’action se déroule arme au point pour infiltrer de la manière la plus discrète possible des bases ennemies ou sauver des otages. Vous obtiendrez d’ailleurs des bonus si vous utilisez la ruse plutôt que le bourinage bête et méchant. Ainsi, vous gagnerez plus de points si vous tirez sur un câble qui suspend une caisse pour qu’elle tombe sur votre adversaire que si vous lui tirez dessus directement. Les niveaux sont un peu court mais il contiennent quand même leurs petits lots de secrets. Il est important de noter que plusieurs configurations de manette sont proposées afin que de trouver facilement ses marques.

Durée de vie

Le jeu ne compte que 12 niveaux ce qui est vraiment très peu. C’est pourquoi il est impératif de jouer en mode 00 (le plus difficile) afin d’obtenir une durée de vie moyenne. Mais il ne faut pas oublier l’excellent mode multi-joueurs qui offre des heures de jeu jusqu’a 4 est qui est aussi bon que GoldeneEye.

En bref…

Si GoldenEye sur N64 est un jeu mythique, Espion pour cible sur GC est simplement un jeu très agréable. En fait, pour l’apprécier à sa juste valeur, il faut juste se dire qu’il n’est pas révolutionnaire mais efficace. Il constitue un excellent FPS que l’on peut se procurer sans problème en attendant l’arrivée des ténors du genre : TUROK EVOLUTION, DIE HARD, VENDETTA et METROID PRIME !!!

Les plus

Les moins

La note

5/10


Par SuperPhilou
Le 1 août 2002 | Catégories : Analyses

Mamma mia !! OMG ! Cet enfoiré de SuperPhilou n'a même pas rempli son profil ! Il sera sévèrement puni avec du goudron, des plumes et un coup de wiimote dans le ***censuré*** !

A voir également
Les trucs qu'on a rédigés avec nos petits doigts potelés

Dojo Hebdo 429 : du 14 au 20 juin 2021
Le 20 juin 2021, par Gueseuch

Satellaview : UNDAKE30 Same Game
Le 18 juin 2021, par Tardigrade

Dojo Hebdo 428 : du 7 au 13 juin 2021
Le 13 juin 2021, par Gueseuch

Dojo Hebdo 427 : du 31 mai au 6 juin 2021
Le 6 juin 2021, par Gueseuch

Dojo Hebdo 426 : du 24 au 30 mai 2021
Le 30 mai 2021, par Gueseuch

Satellaview : Sutte Hakkun
Le 25 mai 2021, par Tardigrade

Dojo Hebdo 425 : du 17 au 23 mai 2021
Le 23 mai 2021, par Gueseuch

Dojo Hebdo 424 : du 10 au 16 mai 2021
Le 16 mai 2021, par Gueseuch

Satellaview : Kirby’s Toy Box
Le 10 mai 2021, par Tardigrade

Dojo Hebdo 423 : du 3 au 9 mai 2021
Le 9 mai 2021, par Gueseuch


Dojobar
L'émission de radio déjantée qui revient toutes les deux semaines !







Dojodirect
Des jeux de merde joués par des connards en direct !




Darksiders (WiiU) − One last ride…
Le 30 octobre 2017, par Mortal

Mario Kart 8 Deluxe − Piste, piste, rage !
Le 26 octobre 2017, par Mortal