J'ai qui dans ma bouche là ?

- Une demoiselle dans la pub pour New Super Mario Bros. Wii :vice:

Dojobar
L'émission de radio déjantée qui revient toutes les deux semaines !







Dojodirect
Des jeux de merde joués par des connards en direct !




Darksiders (WiiU) − One last ride…
Le 30 octobre 2017, par Mortal

Mario Kart 8 Deluxe − Piste, piste, rage !
Le 26 octobre 2017, par Mortal


Golden Sun II – The Lost Age (GBA)

Analyse de Golden Sun II – The Lost Age

Voici donc l’analyse d’Onilink, Onilink qui n’a pas mis d’introduction (là c’est The_lascar) ni de "plus/moins". J’ai donc demandé l’avis de notre talentueux correcteur convoité dans le monde entier, NGCGBAN64. Et à partir de maintenant, n’oubliez pas ! Non mais… -_-‘

Présentation

Voici enfin la suite tant attendue du hit de Camelot. Deux ans ont été nécessaires pour développer cette perle rare. Ce jeu respecte-t-il ses promesses ? Est il le digne successeur du premier opus ? La réponse est de toute évidence oui ! De par ses graphismes impressionnants, ses musiques envoûtantes, ses nombreuses nouveautés (nouveaux djinns, nouvelles invocations, nouvelles armes…), son scénario travaillé et la fameuse connexion avec le premier opus, Golden Sun 2 vous surprendra… Mais voyons ça plus en détails.

Graphismes

Ils restent toujours aussi beaux. Les environnements fourmillent de détails et sont très variés. Certains villages sont vraiment exceptionnels. On ne peut pas dire que le « moteur graphique » (si l’on peut parler ainsi pour une GBA) ait vraiment évolué par rapport au premier opus mais ce dont on est sûr, c’est que les détails sont plus nombreux au niveau des environnements. Pas moins d’une vingtaine de lieux sont à visiter, aussi différents les uns que les autres. On retrouve également toujours les petites animations rigolotes qui nous montrent l’humeur de chacun des personnages (lorsqu’ils sont surpris, heureux ou qu’ils ont une idée…). Et on retrouve toujours les fameuses invocations possibles grâce à la puissance des djinns. Petite déception tout de même : les anciennes n’ont pas été revues. Ainsi, Jupiter reste toujours cette pluie d’étoiles jaunes qui s’abat sur les ennemis. Mais bon, étant donné qu’il y en a des nouvelles, ce petit défaut est largement oublié rassurez-vous. Et ces invocations sont encore plus belles que les précédentes et plus impressionnantes pour une GBA. En bref, les graphismes n’ont vraiment pas perdu de leur splendeur et sont toujours aussi agréables que dans le premier opus.

Audio

Les musiques sont toujours aussi belles et variées. Pratiquement chacun des endroits à visiter possède sa propre musique. En ce qui concerne les bruitages, encore une fois rien n’a vraiment changé. Lorsque votre personnage sursaute, frappe ou invoque, les bruits restent les mêmes que dans le premier opus. Est-il utile de le répéter : il ne faut pas considérer ça comme un défaut car l’opus précédent reste un épisode de référence.

Maniabilité

Pareille à l’opus précédent. Absolument rien n’a changé. Ainsi, les menus restent très clairs et accessibles. Il vous est toujours possible de vous servir des touches L et R comme raccourcis pour vos sorts. Bref, pas de réelle nouveauté sur ce critère-là.

Scénario

Depuis la fin du premier épisode, nous sommes tous restés perplexes devant le « A suivre » qui, je dois l’avouer, m’avait rendu fou de rage… J’ai bien passé 30 heures voir plus pour terminer ce jeu et en connaître la fin, pour obtenir ce « à suivre ». Aujourd’hui, fini cette interminable souffrance !!! Golden Sun 2 se révèle bien être une véritable suite (et non pas la même histoire revue avec les méchants comme certaines rumeurs le laissaient comprendre…). En fait, vous reprenez quelques minutes avant la fin de GS1, avant le combat fatidique contre Salamandar et Phonexia. Grosse différence : vous incarnez la sœur de Pavel accompagné du bon vieux Thélos et Alex. Vous commencez à jouer avec ces derniers dans un phare déjà visité dans GS1. Puis il s’allume et les continents se séparent. Une splendide cinématique nous narre cet évènement avec de la 3D plutôt belle pour une GBA (Note de NGC : c’est du Mode 7 ^_^). Puis, comme à la fin du 1, vous retrouverez Pavel et Cylia. Et c’est là que l’aventure débute réellement. Votre équipe se compose donc de trois membres : Pavel, sa sœur et Cylia. Bien sûr, vous êtes tous des mystiques différents ce qui vous permettra d’utiliser des djinns et pouvoirs variés. Et là, vous continuez votre périple, tel GS1. Vraiment, j’ai été content de revoir certains passages de l’épisode précédent, et surtout d’en connaître la suite ! C’est vrai que je m’y attendais, mais je dois dire que le scénario est vraiment bien pensé. En outre, il vous sera possible d’utiliser les personnages de GS1 que vous allez retrouver dans le 2. C’est pour ça qu’au début d’une nouvelle partie, on vous propose de transférer les données de GS1 pour que par la suite, vous les retrouver avec le même niveau et les mêmes djinns. Cool non ?

Durée de vie

Je pense qu’il s’agit d’un des jeux les plus longs de la GBA à ce jour (avec FF Tactics Advance). Entre le scénario principal, les djinns à attraper dans leur totalité et la carte à explorer grâce au bateau, vous allez y passer de nombreuses heures. Je n’ai que des bonnes choses à dire sur ce point.

En bref…

Golden Sun est un pur concentré de bonheur. Le jeu a été travaillé à la perfection et il donne vraiment une bonne impression, autant pour les yeux que pour les oreilles. C’est sans hésiter que je lui donne la note de 10/10 car je vous assure, il l’a vraiment mérité. Si vous avez aimé le 1, vous adorerez le 2 ! Il fait maintenant parti des intournables titres GBA à posséder de toute urgence…

NGC : Je lui donne également le 10/10 sans hésiter ;-)

Les plus

+ Grande durée de vie
+ Persos charismatiques
+ Graphismes époustouflants
+ Les musiques
+ Le fait de pouvoir passer les dialogues avec B
+ La grandeur du monde
+ Le fait de ne pas être guidé à tout bout de champ
+ Les invocs et le système de classes

Les moins

– Voix des personnages (mais pouvant être désactivées)

– Un peu trop de dialogues

La note

10/10


Par Onilink
Le 11 novembre 2003 | Catégories : Analyses

Mamma mia !! OMG ! Cet enfoiré de Onilink n'a même pas rempli son profil ! Il sera sévèrement puni avec du goudron, des plumes et un coup de wiimote dans le ***censuré*** !

A voir également
Les trucs qu'on a rédigés avec nos petits doigts potelés

Dojo Hebdo 412 : du 15 au 21 février 2021
Le 21 février 2021, par Gueseuch

Nintendo Direct 18/02/2021 – Le résumé un peu concon
Le 20 février 2021, par MectonLaFlemme

Dojo Hebdo 411 : du 8 au 14 février 2021
Le 14 février 2021, par Gueseuch

Dojo Hebdo 410 : du 1er au 7 février 2021
Le 7 février 2021, par Gueseuch

Dojo Hebdo 409 : du 25 au 31 janvier 2021
Le 31 janvier 2021, par Gueseuch

Dojo Hebdo 408 : du 18 au 24 janvier 2021
Le 24 janvier 2021, par Gueseuch

Dojo Hebdo 407 : du 11 au 17 janvier 2021
Le 17 janvier 2021, par Gueseuch

Dojo Hebdo 406 : du 4 au 10 janvier 2021
Le 10 janvier 2021, par Gueseuch


Dojo Hebdo 404 : du 21 au 27 décembre 2020
Le 27 décembre 2020, par Gueseuch


Dojobar
L'émission de radio déjantée qui revient toutes les deux semaines !







Dojodirect
Des jeux de merde joués par des connards en direct !




Darksiders (WiiU) − One last ride…
Le 30 octobre 2017, par Mortal

Mario Kart 8 Deluxe − Piste, piste, rage !
Le 26 octobre 2017, par Mortal