C’est pas une liste, c’est un cimetière.

- Mortal quand on lui présente la liste des jeux SEGA

Dojobar
L'émission de radio déjantée qui revient toutes les deux semaines !







Dojodirect
Des jeux de merde joués par des connards en direct !




Darksiders (WiiU) − One last ride…
Le 30 octobre 2017, par Mortal

Mario Kart 8 Deluxe − Piste, piste, rage !
Le 26 octobre 2017, par Mortal


Donkey Konga (NGC)

Analyse de Donkey Konga

Les héros de Nintendo se sont à maintes reprises éloignés de leur terrain de prédilection. Mario est parti faire du sport, Wario a monté une boite produisant des jeux débiles et c’est maintenant au tour de DK de se lancer dans la musique avec DK Konga. Il ne reste plus qu’à Link de tourner des films pornos… Eh oui c’est dur la vie :’(

Enfin bref de quoi est-il question avec ce DK Konga ? Il s’agit d’un de ces jeux musicaux où l’on doit taper sur le bon bouton au bon moment. Le concept peut paraître plutôt rébarbatif en lui-même mais le genre s’est rapidement vu accompagné de contrôleurs plus ou moins loufoques tels que des tapis de danse, des maracas ou des guitares. DK Konga lui nous propose de nous amuser avec une paire de bongos, deux petits tambourins qui capteront aussi vos claquements de mains. Mais là où Nintendo a fait fort c’est au niveau du prix de l’accessoire. Pour le prix d’un jeu (soit 60€) vous pouvez vous procurer le pack jeu + bongo et un bongo supplémentaire vous coûtera 35€ alors que tous les autres accessoires du genre valaient au moins aussi cher voire même plus cher que le jeu en lui même (à ma connaissance je suis pas infaillible ^^’). Plus besoin donc d’être milliardaire pour s’amuser avec un jeu du genre, viva Nintendo, viva DK Konga, viva les saucisses merguez et les moules frites ! Hum bon passons à l’analyse en elle même…

Présentation

Un écran titre, un menu déroulant et c’est parti pour des parties endiablées. Pas de cinématique mais une petite série d’images fixes en guise d’histoire. La présentation n’est pas ce que l’on peut appeler du grand standing mais bon on se retrouve dans les menus c’est déjà ça…

Graphismes

Nous avons droit à de splendides ronds rouges, jaunes et roses et des étoiles bleutées de toute beauté et même des petits effets de lumières ! Les tableaux seront fixes et représenteront des paysages tout droits sortis des DKC de la SNES, on peut dire pareil des deux trois protagonistes qui viendront meubler le décor… Bien sûr c’est suffisant pour ce genre de jeu mais j’aurais bien aimé un truc comme une visite guidée en 3D d’une île par exemple…

Audio

L’un des points les plus importants d’un jeu musical, vous l’aurez deviné ;o)

DK Konga propose pas moins de 31 morceaux de musique, les goûts et les couleurs différant selon les personnes le mieux est encore de vous donner la liste :

  • Alright
  • Back For Good
  • Busy Child
  • Canned Heat
  • Dancing In The Street
  • DK Rap
  • Donkey Konga Theme
  • Donkey Kong Country Theme
  • Don´t Stop Me Now
  • All The Small Things
  • Lady Marmalade
  • The Locomotion
  • Para Los Rumberos
  • Sing, Sing, Sing ( With A Swing)
  • You Can´t Hurry Love
  • Oye Como Va
  • Louie Louie
  • 99 Red Balloons
  • The Impression That I Get
  • Tubthumping
  • I Want You Back
  • Cosmic Girl
  • Richard III
  • Wild Thing
  • September
  • Danse Hongroise No. 5
  • La Marche Turque
  • Super Mario Bros Theme
  • Legend of Zelda Theme
  • Rainbow Cruise
  • Super Smash Bros Melee Opening

Le jeu vous proposera aussi de remplacer le son de vos bongos par différents bruitages débiles, ça pourrait être sympa mais dans le feu de l’action on ne fait pas trop la différence…

Maniabilité

Rien de plus simple, rond jaune : bongo gauche ; rond rouge : bongo droit ; rond rose : les deux en même temps ; étoile bleue : on claque des mains ; une barre : on bourrine la commande le plus rapidement possible. Enfin simple, il faut tout de même un petit temps d’adaptation pour ne pas se planter mais au bout d’un quart d’heure c’est parfaitement acquis. Il y a aussi une configuration manette que je ne vais pas vous donner ici pour une bonne raison : ce jeu se joue au bongo, point barre :þ.

Cliquez Cliquez Cliquez

Voyons maintenant les modes de jeu. Il y a le mode un joueur ou vous devez réussir un certain quota de notes pour boucler le morceau et gagner des pièces vous permettant de débloquer des bonus dans la DK Ville. Le mode Session libre vous permet de jouer sans contrainte seul à deux ou même à quatre, le mode duel vous permet de vous mesurer à un autre joueur avec quelques bonus et malus à la Mario Kart : un bonus mettant le score de l’adversaire à 0, une roulette et un sprint final destructeurs de main. Le mode défi quand à lui vous permettra de vous taper tous les morceaux du jeu à la suite de quoi récolter quelques cloques chemin faisant. Vous pourrez aussi jouer à 3 mini-jeux mais ceux-ci sont franchement ratés…

Cliquez Cliquez Cliquez

La plupart des modes vous proposent 3 niveau de difficulté : facile, difficile et expert. Si le mode facile ne vous retiendra pas bien longtemps, le mode difficile vous posera déjà quelques problèmes tandis que le mode expert vous paraîtra au début carrément surhumain tellement certain morceaux ressemblent à une tartine de notes bien salées. Sans compter qu’il existe un dernier mode en solo qui est le Jam où aucune note ne sera affichée, il faudra donc faire preuve d’un mémoire d’éléphant pour ne serait-ce finir un morceau de ce mode en facile. Et si quelqu’un arrive à finir l’ouverture de Smash Bros en Jam Expert je renie Cyrare et je le considère comme un dieu (mais non je rigole patron ^^’’).

Cliquez Cliquez Cliquez

C’est bien joli tout ça mais le fun est il présent ?

Définitivement oui ! Le jeu est un concentré de fun pour tout type de joueur, débutant ou confirmé, de votre petite sœur de 4 ans à votre grand-mère de 97 ans ! Et oui DK Konga réussi là ou la plupart des jeux échouent, il arrive réunir toute la famille autour d’un jeu vidéo. C’est Famille de France qui doit avoir les boules. Mais comment cela se fait-il ? Premièrement nous avons un mode de contrôle simple et accessible à tous : taper dans un bongo et claquer des mains est à la portée de n’importe qui. Deuxièmement l’exercice est physique et cela ajoute beaucoup au fun du jeu, en effet vous aurez rapidement mal aux mains à taper comme un guignol dans vos bongos et au bout de 3-5 morceaux d’affilés en difficile vous aurez du mal à suivre le rythme du jeu. Il y a aussi le syndrome je fais n’importe quoi et je suis tellement nul que je suis mort de rire, il n’est en effet pas rare de s’emmêler les pinceaux et de rater un enchaînement bien massif. Le fait qu’à plusieurs les joueurs se complètent rend le tout encore plus excitant. Mais qui sera le roi des bananes ? Enfin bref, c’est le jeu ultime à plusieurs, entre pote ou en famille vous passerez quelques soirées endiablées à taper comme des fous dans vos pauvres bongos !

Scénario

Donkey et Diddy trouvent un bongo sur la plage et décident de s’en servir pour devenir de célèbres musiciens et gagner de quoi se payer un paradis de bananes à volonté. Débile certes mais il n’en faut pas plus pour ce genre de jeu ;o)

Durée de vie

En solo le mode expert et les mode Jam vous tiendrons en haleine de très très longues heures si vous voulez avoir l’or partout. En multi la durée de vie est carrément infinie vous en aurez donc pour votre argent ;o)

En bref…

Un concentré de fun en surpuissance, si vous voulez un jeu pour égayer vos soirées entre potes, ne cherchez DK Konga est le jeu qu’il vous faut absolument ! Parfait pour voir mémé prendre dix ans de moins et pour draguer les filles selon certains membres du forum ! Un must have entaché cependant par quelques erreurs de jeunesse, que voulez vous même le dojo n’est pas parfait alors…

Les plus

  • Le fun !

  • Le prix abordable des bongos.

  • Les morceaux pour les uns.

  • Remplace le chauffage en hiver.

Les moins

  • L’esthétisme du jeu un peu bâclé.

  • Il faut prévoir de quoi soigner ses mains.

  • Les mini-jeux sont à chier -_-.

  • Les morceaux pour les autres.

La note

9/10


Par Golden_cube
Le 27 octobre 2004 | Catégories : Analyses

Mamma mia !! OMG ! Cet enfoiré de Golden_cube n'a même pas rempli son profil ! Il sera sévèrement puni avec du goudron, des plumes et un coup de wiimote dans le ***censuré*** !

A voir également
Les trucs qu'on a rédigés avec nos petits doigts potelés

Dojo Hebdo 424 : du 10 au 16 mai 2021
Le 16 mai 2021, par Gueseuch

Satellaview : Kirby’s Toy Box
Le 10 mai 2021, par Tardigrade

Dojo Hebdo 423 : du 3 au 9 mai 2021
Le 9 mai 2021, par Gueseuch

Satellaview : BS The Legend of Zelda
Le 5 mai 2021, par Tardigrade



Dojo Hebdo 421 : du 19 au 25 avril 2021
Le 25 avril 2021, par Gueseuch

Dojo Hebdo 420 : du 12 au 18 avril 2021
Le 18 avril 2021, par Gueseuch


Dojo Hebdo 419 : du 5 au 11 avril 2021
Le 11 avril 2021, par Gueseuch


Dojobar
L'émission de radio déjantée qui revient toutes les deux semaines !







Dojodirect
Des jeux de merde joués par des connards en direct !




Darksiders (WiiU) − One last ride…
Le 30 octobre 2017, par Mortal

Mario Kart 8 Deluxe − Piste, piste, rage !
Le 26 octobre 2017, par Mortal