Chui sur qu'il cache des armes, de la drogue et des liasses de billet dans son sac a dos bleu.

- Me_Marcadet à propos du nouveau look de Banjo

Dojobar
L'émission de radio déjantée qui revient toutes les deux semaines !







Dojodirect
Des jeux de merde joués par des connards en direct !




Darksiders (WiiU) − One last ride…
Le 30 octobre 2017, par Mortal

Mario Kart 8 Deluxe − Piste, piste, rage !
Le 26 octobre 2017, par Mortal


Donkey Kong Country Returns (Wii)

Donkey Kong Country Returns

Retro Studio est probablement un développeur truffé de talent. Le boulot réalisé sur la série Metroid ne me fera pas mentir. Pourtant, j’étais un peu sceptique concernant Donkey Kong Country Returns. On parle tout de même de Rare pas loin du sommet de son art, comment concurrencer cela ? Et bien, c’est extrêmement simple : avec du savoir-faire et de l’audace !

Me prends pas pour un Kong !

Un des nombres niveaux surprenants et magnifiquesComme la dernière itération de la série Donkey Kong avait beaucoup divisé, notamment par son passage à la 3D, la décision de reprendre de la bonne vielle 2D un peu boostée semble plutôt logique. Ne vous méprenez pas : j’ai apprécié Donkey Kong 64 mais clairement pas autant que les autres jeux de plateformes de la Nintendo 64. Il fallait donc avoir les bananes bien accrochées pour tenter de nous refaire un hold-up à la New Super Mario Bros..

D’autant plus que d’un point de vue purement gameplay, le jeu n’ajoute que peu de possibilités au panel de mouvements original (le « souffle » étant le plus original, le « bourrinage par terre » directement hérité de Donkey Kong: Jungle Beat) et peu de types de niveaux (en dehors des niveaux « roquette »). On ne pourra en revanche pas tellement blâmer les développeurs d’avoir supprimé les niveaux aquatiques !

C’est plus au niveau du level design que Retro Studio signe un coup de maître. Des sauts millimétriques, des enchaînements dignes d’un jeu de rythme, des pièges plus vicieux et mortels les uns que les autres, des tonneaux, des courses-poursuites en fusée ou en wagonnet, le tout s’enchaînant à une vitesse éfrénée laissant peu de place au joueur pour souffler.

Un Kong peut en cacher un autre

Croyez-moi ce niveau est un vrai cauchemar !Car oui, la difficulté de Donkey Kong Country Returns est dantesque. Et le mot est faible… Chaque fois que l’on pense avoir franchi le passage le plus difficile d’un niveau, chaque fois que l’on pense pouvoir se reposer quelques secondes, atteindre un checkpoint et ne plus être obligé de se retaper pour la trentième fois le même passage ultra-hard, les développeurs en rajoutent une couche et mettent le joueur face à une montagne plus insurmontable que la précédente.

On pourrait penser que le jeu en devient frustrant mais il n’en est rien. La progression de la difficulté dans les niveaux est tellement bien dosée, les obstacles sont tellement intelligemment pensés que la seule chose que l’on veut, c’est franchir le prochain check-point, arriver au prochain niveau et prouver aux concepteurs qu’on est capable d’aller au bout malgré toutes les embûches qu’ils sèment sur la route du joueur. En somme, on veut battre la machine, à tout prix.

Et si vous avez un copain aussi masochiste que vous, vous pouvez toujours lui faire partager cette sensation rare dans un mode multi bien mieux pensé que celui de New Super Mario Bros. Wii. La raison ? Les joueurs ne se gênent pas quand ils joueunt et cela fait toute la différence : pas de risque de rebondir sur son partenaire ou de le faire tomber. Par contre, il faudra accepter de perdre deux fois plus de vies et le second joueur devra de temps en temps accepter d’être inactif, la faute à quelques niveaux pas vraiment pensés pour le multi.

En bref…

Encore une fois, Retro Studio a accompli un miracle et ressucité un personnage de Nintendo que l’on pensait enterré sous la poussière. Reprendre le flambeau après Rare n’était vraiment pas une mince affaire et ils se sont acquittés de la tâche avec brio en proposant un gameplay simple et efficace, servi sur un lit de level design hallucinant et baigné dans une difficulté extrême mais jamais frustrante. Et le jeu se paie en plus le luxe d’avoir une durée de vie gargantuesque, proposant même un challenge contre-la-montre pour les syphonés qui n’auraient pas encore assez souffert pour finir le jeu !

Les plus

  • Le retour de Donkey Kong sur le devant de la scène !
  • Level design de folie
  • Difficulté et durée de vie hors du commun
  • Mode multi très bien calibré malgré quelques défauts
  • Combats de boss beaucoup plus intéressants que dans les épisodes SNES

Les moins

  • Là, sincèrement, j’aurais du mal à dire…

5/5 C'EST DE LA BOMBE BAYBAY !!


Par Mortal
Le 24 janvier 2011 | Catégories : Analyses

En tout cas, moi, si j'étais une fille, je serais facile.
Voir les articles de Mortal

A voir également
Les trucs qu'on a rédigés avec nos petits doigts potelés

Dojo Hebdo 429 : du 14 au 20 juin 2021
Le 20 juin 2021, par Gueseuch

Satellaview : UNDAKE30 Same Game
Le 18 juin 2021, par Tardigrade

Dojo Hebdo 428 : du 7 au 13 juin 2021
Le 13 juin 2021, par Gueseuch

Dojo Hebdo 427 : du 31 mai au 6 juin 2021
Le 6 juin 2021, par Gueseuch

Dojo Hebdo 426 : du 24 au 30 mai 2021
Le 30 mai 2021, par Gueseuch

Satellaview : Sutte Hakkun
Le 25 mai 2021, par Tardigrade

Dojo Hebdo 425 : du 17 au 23 mai 2021
Le 23 mai 2021, par Gueseuch

Dojo Hebdo 424 : du 10 au 16 mai 2021
Le 16 mai 2021, par Gueseuch

Satellaview : Kirby’s Toy Box
Le 10 mai 2021, par Tardigrade

Dojo Hebdo 423 : du 3 au 9 mai 2021
Le 9 mai 2021, par Gueseuch


Dojobar
L'émission de radio déjantée qui revient toutes les deux semaines !







Dojodirect
Des jeux de merde joués par des connards en direct !




Darksiders (WiiU) − One last ride…
Le 30 octobre 2017, par Mortal

Mario Kart 8 Deluxe − Piste, piste, rage !
Le 26 octobre 2017, par Mortal