Blubulbulbuliblulblilxlbluli

- Gluigi dans le corps de Mortal

Dojobar
L'émission de radio déjantée qui revient toutes les deux semaines !







Dojodirect
Des jeux de merde joués par des connards en direct !




Darksiders (WiiU) − One last ride…
Le 30 octobre 2017, par Mortal

Mario Kart 8 Deluxe − Piste, piste, rage !
Le 26 octobre 2017, par Mortal


Castlevania: Aria of Sorrow (GBA)

Analyse de Castlevania: Aria of Sorrow

Chaque Castlevania qui sort est un événement exceptionnel. Ce fait a tendance à se produire assez souvent puisque Konami a l’excellente initiative de gratifier la GBA avec sa saga vampirique cultissime (trois jeux en deux ans). C’est donc un troisième opus qui voit aujourd’hui le jour…

Présentation

Pour ceux que la légende fait rêver, j’ai fait un historique de tous les Castlevania lors du test de Circle of the moon. Pour l’instant je vais faire une frise historique de la série car il faut savoir que Aria of Sorrow se déroule en 2035…

Tout commence donc de la sorte :

– 1450 Castlevania Legend (GB) : Sonia Belmont terrasse Dracula avec l’aide de son propre fils, Alucard.

– 1476 Castlevania III Dracula’s Curse (NES) : Trevor Belmont, le fils de Sonia et d’Alucard, se bat à son tour contre Dracula.

– 1576 Castlevania The adventure (GB): Christopher Belmont affronte Dracula. A la fin du combat ce dernier se transforme en brume et disparaît.

– 1591 Castlevania II Belmont’s Revenge (GB) : Dracula revient quinze ans plus tard pour s’emparer de l’âme du fils de Christopher. Ce dernier détruit Dracula et sauve son fils.

– 1691 Castlevania (NES) : Simon Belmont, le plus connu des Belmont, lutte contre Dracula. Il sera sévèrement blessé lors de cet affrontement…

– 1692 Castlevania II Simon’s Quest (NES) : Simon ne se remet pas de ses blessures et pour stopper son mal il doit brûler le corps de Dracula…

– 1692 Super Castlevania IV (Snes) : Simon détruit enfin Dracula et met fin au chapitre le plus long de la série.

– 1748 Castlevania Harmony of Dissonance (GBA) : Maxim Kishine veut prouver qu’il est un chasseur de vampire et rêve de trouver le corps de Dracula. Ce dernier le possède et Juste Belmont est obligé d’intervenir.

– 1788 Castlevania Dracula X (Snes) : Dracula kidnappe la fiancée de Richter Belmont ainsi que sa sœur Maria. Richter devra donc se battre pour retrouver sa famille.

– 1830 Castlevania Circle of the Moon (GBA) : Après sa défaite contre Alucard (PSX-1792) Dracula revient et kidnappe Baldwin, un chasseur de vampire, ce dernier sera sauvé par son apprentie Nathan Graves.

– 1844 Castlevania Legacy of Darkness (N64) : RAS

– 1852 Castlevania (N64) : RAS

– 2035 Castlevania Aria of Sorrow (GBA) : Lors d’une éclipse de soleil au-dessus du Japon, Dracula fait son retour. Un étudiant, Soma Cruz, se retrouve enfermé dans le château du comte…

Cliquez Cliquez Cliquez

Voilà un historique fort intéressant qui permet de se rendre compte de l’importance de la famille Belmont au sein de la série. J’ai uniquement mis les épisodes sortis sur console Nintendo bien que je fasse une allusion à l’excellentissime « Symphony of the Night » sorti sur PSX et Saturn. Episode dans lequel Alucard tient la vedette. Pour ce qui est des opus N64, ils sont tellement mauvais que je ne veux même pas en parler. Il est vrai que Dracula apparaît assez souvent mais c’est dû à des résurrections puisque le comte n’apparaît normalement qu’une fois tous les cent ans.

On va dire qu’Aria of Sorrow se présente plutôt bien vu que c’est le premier épisode qui se déroule au Japon et de plus dans un monde contemporain pour ne pas dire futuriste…

Graphismes

Plus ça va plus les Castlevania sur GBA sont beaux. Circle of the moon était trop sombre, Harmony of dissonance un brin trop coloré et Aria of Sorrow trouve enfin le juste milieu. Il est assez lisible tout en étant assez sombre pour donner au jeu toute la noirceur qui fait son charme.

Coté taille des protagonistes là aussi c’est un mix des deux épisodes précédents. Soma Cruz (le héros de Aria of sorrow) est donc assez grand sans pour autant envahir l’écran. Le halo bleu qui entourait Juste Belmont (Harmony of Dissonance) a enfin disparu.

Cliquez Cliquez Cliquez

Coté ennemis ça va de la taille raisonnable à des monstruosités qui peuvent occuper la moitié de l’écran. Le bestiaire est classique bien que quelques nouvelles têtes fassent leur apparition.

Le château possède un design parfait et les lieux bien connus font leur retour après un avoir subi un lifting des plus convaincant. Il se dégage des lieux visités l’ambiance que l’on y attendait. C’est d’ailleurs le premier épisode GBA qui propose un tel panel architectural.

Audio

Une fois de plus c’est la grosse claque. Pas moins de vingt-huit morceaux sont présents et la quasi-totalité est parfaite. Des morceaux comme « Clock Tower » qui possède vraiment l’esprit de Symphony of the Night ou encore « Forbidden area » qui lui me fait penser à Metroid, prouvent que une fois de plus la série des Castlevania est un vivier d’excellentes musiques de jeu vidéo.

Coté effet sonore, ça commence à bouger un peu. On est encore loin du « Dark Metamorphosis » d’Alucard. Mais il arrive à Soma Cruz de se déchaîner avec certains pouvoirs…

A noter qu’il existe un sound test qui profitera seulement au plus valeureux d’entre vous, vu qu’il faut débloquer ce dernier…

Maniabilité

Après avoir collectionné les cartes (COTM) puis mélangé magie et armes secondaires (HOD) il fallait que Konami nous trouve un nouveau système de jeu.

C’est chose faite avec la capture d’âmes, clef de voûte du gameplay de ce Castlevania. Il repose sur le fait que chaque ennemi est susceptible de vous donner son âme. Cette dernière peut se décliner sous trois formes :

Âmes rouges : ce sont les plus communes, elle vous serviront d’arme secondaire.

Âmes bleues : elles possèdent des vertus magiques et vous permettront d’invoquer des démons, voire de vous transformer

Âmes jaunes : elles agissent directement sur votre métabolisme et peuvent renforcer votre défense et votre attaque…

Cliquez Cliquez Cliquez

Vous pouvez activer 3 âmes de famille différentes en même temps. Ce qui confère à votre personnage une puissance particulièrement efficace. Ne croyez pas que les ennemis vont vous donner leurs âmes aussi facilement. Il vous faudra tuer certains ennemis un paquet de fois avant de pouvoir bénéficier de leur habileté. Vu le nombre d’âmes et donc d’ennemis, il existe un carnet « créatures » qui permet de connaître le pourcentage d’âmes acquises ainsi que leur donneur.

Pour le reste c’est un système de progression proche d’un RPG avec de l’expérience qui permet d’augmenter son niveau. La bonne nouvelle vient aussi du fait qu’il y a un paquet d’armes (épée, couteau, lance…) ce qui nous change un peu du traditionnel fouet.

La prise en main est parfaite et s’amuser à déclencher de grosses attaques est un pur bonheur !

En bref…

Même s’il ne détrône pas le légendaire Symphony of the Night (je me répète peut être mais je conseille vraiment à tout le monde de jouer à ce jeu que je considère comme l’un des meilleurs qui soient) Aria of Sorrow est un excellent opus, sûrement le meilleur de la GBA. Fans de la saga, ne le ratez pas…

Les plus

Les moins

La note

9/10


Par Waru
Le 14 mai 2003 | Catégories : Analyses

Mamma mia !! OMG ! Cet enfoiré de Waru n'a même pas rempli son profil ! Il sera sévèrement puni avec du goudron, des plumes et un coup de wiimote dans le ***censuré*** !

A voir également
Les trucs qu'on a rédigés avec nos petits doigts potelés

Dojo Hebdo 413 : du 22 au 28 février 2021
Le 28 février 2021, par Gueseuch

Dojo Hebdo 412 : du 15 au 21 février 2021
Le 21 février 2021, par Gueseuch

Nintendo Direct 18/02/2021 – Le résumé un peu concon
Le 20 février 2021, par MectonLaFlemme

Dojo Hebdo 411 : du 8 au 14 février 2021
Le 14 février 2021, par Gueseuch

Dojo Hebdo 410 : du 1er au 7 février 2021
Le 7 février 2021, par Gueseuch

Dojo Hebdo 409 : du 25 au 31 janvier 2021
Le 31 janvier 2021, par Gueseuch

Dojo Hebdo 408 : du 18 au 24 janvier 2021
Le 24 janvier 2021, par Gueseuch

Dojo Hebdo 407 : du 11 au 17 janvier 2021
Le 17 janvier 2021, par Gueseuch

Dojo Hebdo 406 : du 4 au 10 janvier 2021
Le 10 janvier 2021, par Gueseuch



Dojobar
L'émission de radio déjantée qui revient toutes les deux semaines !







Dojodirect
Des jeux de merde joués par des connards en direct !




Darksiders (WiiU) − One last ride…
Le 30 octobre 2017, par Mortal

Mario Kart 8 Deluxe − Piste, piste, rage !
Le 26 octobre 2017, par Mortal