Les hommes politiques sont marrants. Encore que je ne pense pas qu'ils nous feront un jour autant marrer qu'ils nous emmerdent.

- Coluche

Dojobar
L'émission de radio déjantée qui revient toutes les deux semaines !







Dojodirect
Des jeux de merde joués par des connards en direct !




Darksiders (WiiU) − One last ride…
Le 30 octobre 2017, par Mortal

Mario Kart 8 Deluxe − Piste, piste, rage !
Le 26 octobre 2017, par Mortal


Call of Duty: World at War (Wii)

Analyse de Call of Duty: World at War

Call of Duty est une sommité dans le petit monde du FPS ayant pour toile de fond la Seconde Guerre Mondiale (enfin petit…). Modern Warfare avait été adulé par les fans, mais oublié sur Wii, World at War répare cette injustice…

Maniabilité au poil

Ce qu’on attends avant tout d’un FPS sur Wii, c’est que sa maniabilité puisse tenir la comparaison avec le ténor du genre sur la machine, j’ai nommé Metroid Prime 3: Corruption. Et bien, je peux vous rassurer tout de suite, c’est bien le cas ! En dehors de quelques ratés dans la répartition de quelques touches (les grenades secondaires en penchant la wiimote par exemple…) et de la visée en zoom (un peu agaçante parce qu’elle verrouille les ennemis), tout réponds vraiment au doigt et à l’œil et on a vraiment, comme dans Metroid Prime 3, une impression général de confort face à ces commandes.

Au niveau purement technique, ça tient encore une fois tout-à-fait la route : le framerate se maintient bien malgré les multiples explosions et autres effets pyrotechniques ; les décors et les textures sont très correctes, pourvu que l’on y regarde pas de trop près ; et la modélisation suit le même chemin : pas extraordinaire, mais franchement honnête.

Sur le papier donc, World at War avait tout pour faire un bon jeu… Mais malheureusement, la réalité est toute autre…

King of the script baby !!

Oui, parce que malgré tout, ça reste du Call of duty avec tous ses travers. Les ennemis réapparaissent indéfiniment tant que vous n’avez pas atteint un certain point de la carte pour les bloquer : on peut comme ça passer de longues minutes à allumer des colonnes de soldats à l’IA plus que douteuse sans jamais être inquiété d’aucune manière et sans avancer d’un pas sur la carte. Et ce ne sont pas les mollusques qui servent de coéquipiers qui vont rattraper le coup : quand il s’agit de se faire sauter sur les grenades ennemies, jamais de souci, mais pour faire avancer un minimum la partie, on a l’impression d’avoir affaire à un troupeau de moutons attardés !

Pour ne rien arranger, j’ai eu la franche impression d’être un dêclencheur de scripts tout au long du mode solo : absolument tout dans le jeu est scripté, même les évènements les plus anodins, ce qui occasionent d’ailleurs quelques bonnes crises de rire quand toute cette merveilleuse mécanique bien huilée foire complètement parce que le joueur n’a pas fait exactement ce qu’il était supposé faire. Dommage également, que les cartes soient si fermées et dirigistes. Le fait qu’il n’y ait que du combat de rue n’est pas vraiment gênant en soi, mais le fait de n’avoir qu’une et une seule manière d’appréhender chaque situation, ça passe déjà nettement moins…

Reste le multi en ligne, ma foi bien sympathique, mais malheureusement un peu terni par les "pouvoirs" (lâcher des chiens sur la carte, faire bombarder le camp adversaire, etc…) que l’on peut acquérir dans le jeu, et qui ont souvent tendance à déséquilibrer la partie.

En bref…

Call of Duty: World at War brille peut-être par sa technique, mais ça s’arrête là. Le solo, linéaire et scripté au possible, est ennuyeux à mourir entre deux séquences pseudo-épiques. Le jeu vaut éventuellement le coup pour le multi, à condition de trouver des parties de son niveau.

Les plus

  • Fun en multi, à condition de supprimer les bonus
  • Techniquement au point

Les moins

  • Trop linéaire
  • Trop dirigiste
  • Trop chiant
  • Trop scripté

La note

4/10


Par Mortal
Le 15 juin 2009 | Catégories : Analyses

En tout cas, moi, si j'étais une fille, je serais facile.
Voir les articles de Mortal

A voir également
Les trucs qu'on a rédigés avec nos petits doigts potelés

Dojo Hebdo 429 : du 14 au 20 juin 2021
Le 20 juin 2021, par Gueseuch

Satellaview : UNDAKE30 Same Game
Le 18 juin 2021, par Tardigrade

Dojo Hebdo 428 : du 7 au 13 juin 2021
Le 13 juin 2021, par Gueseuch

Dojo Hebdo 427 : du 31 mai au 6 juin 2021
Le 6 juin 2021, par Gueseuch

Dojo Hebdo 426 : du 24 au 30 mai 2021
Le 30 mai 2021, par Gueseuch

Satellaview : Sutte Hakkun
Le 25 mai 2021, par Tardigrade

Dojo Hebdo 425 : du 17 au 23 mai 2021
Le 23 mai 2021, par Gueseuch

Dojo Hebdo 424 : du 10 au 16 mai 2021
Le 16 mai 2021, par Gueseuch

Satellaview : Kirby’s Toy Box
Le 10 mai 2021, par Tardigrade

Dojo Hebdo 423 : du 3 au 9 mai 2021
Le 9 mai 2021, par Gueseuch


Dojobar
L'émission de radio déjantée qui revient toutes les deux semaines !







Dojodirect
Des jeux de merde joués par des connards en direct !




Darksiders (WiiU) − One last ride…
Le 30 octobre 2017, par Mortal

Mario Kart 8 Deluxe − Piste, piste, rage !
Le 26 octobre 2017, par Mortal