Chui sur qu'il cache des armes, de la drogue et des liasses de billet dans son sac a dos bleu.

- Me_Marcadet à propos du nouveau look de Banjo

Dojobar
L'émission de radio déjantée qui revient toutes les deux semaines !

Émission s23e06 − Sea of Stars
Le 25 mai 2024, par Mortal

Émission s23e05 − Rétro Fighterz
Le 1 mai 2024, par Mortal

Émission s23e04 − Unicorn Overlord
Le 22 avril 2024, par Mortal





Burnout (NGC)

Analyse de Burnout

Si les jeux de course étaient rarissimes sur N64, ce n’est absolument pas le cas sur GameCube : on en a pour tous les goûts ou presque ! Alors, pour probablement inaugurer une longue série d’analyses de jeux de caisses, j’ai décidé de commencer par un jeu qui vaut le détour : Burnout.

Burnout est un jeu de caisse très très arcade : pas la peine de chercher si vous pouvez régler les suspensions, le mordant des freins… Les voitures ne sont référencées que sur leur vitesse et leur maniabilité. Bien sûr, le mieux est de trouver le bon compromis entre la rapidité et l’agilité de la caisse. Toutes les voitures ont d’ailleurs un look très différent, rappelant des modèles existants, mais elles sortent toutes de l’imagination des créatifs. Elles n’ont d’ailleurs même pas de nom : elles sont toujours désignées par leur modèle (roadster, pick-up…). Vous comprendrez bien sûr que dans ces conditions, il n’y a qu’un seul pick-up, un seul coupé, une seule berline, etc… A vous de voir quelle voiture correspond le mieux à votre style ! Sachez tout de même qu’elles se valent toutes : grâce à l’ingénieux système “burnout”, n’importe quelle bagnole peut arriver gagnante !

Et c’est là, la grande originalité du jeu : le “burnout”. Qu’est-ce que c’est encore que ce truc-là ? Un outil génial et innovant ! Sur l’écran de jeu, il y a une petite barre, en bas à gauche, qui va se remplir progressivement en fonction de vos performances en course ; quand la jauge est pleine, vous aurez une super accélération durant quelques secondes ! Et ces performances ? Il s’agit simplement de votre audace : plus vous conduisez dangereusement, frôlant les véhicules présents dans le trafic, prenant la route en sens inverse, plus la barre se remplit rapidement et plus vous aurez de chance de mettre un “burnout” dans la face de vos adversaires !

Avec ce système, le jeu prend une toute autre dimension ! Vous pourrez gagner avec n’importe laquelle des voitures qu’on vous propose, à condition de piloter comme un casse-cou et de prendre un maximum de risque pour pouvoir gagner ces “burnout”. Evidemment, au moindre accident, vous perdrez tout les points que vous avez emmagasinés dans votre barre, cela rendant le jeu beaucoup plus excitant…

Graphismes

Ce n’est pas vraiment le point fort du jeu ! Non pas que ce soit moche, loin de là, mais Criterion Games aurait vraiment pu faire un effort supplémentaire !

Les décors sont plutôt bien réalisés et montrent des environnements très différents. Malgré cela, il vous arrivera souvent d’avoir une impression de déjà-vu : plusieurs courses sont “taillées” dans le même décor.

La modélisation des véhicules est assez moyenne, les détails ne fourmillent pas sur les carrosseries. On peut quand même remarquer que les déformations des voitures lors des accidents et des chocs sont plutôt pas mal foutues.

L’animation quant à elle est impeccable : les ralentis que vous pourrez visionner à chaque accident sont superbes et l’impression de vitesse, surtout lorsque vous mettez une pointe avec un “burnout”, est réellement grisante !

En fait, le seul vrai défaut du jeu est le manque de visibilité en multi-joueurs : le chronomètre, situé en haut, limite énormément votre champs de vision en écran splitté.

Audio

C’est pas mal… pas mal du tout même… Les musiques ne sont pas super rythmées, ni super entraînantes, mais elles collent bien à l’ambiance des niveaux et c’est l’essentiel. Les bruitages sont très bons, surtout durant les accidents, même si parfois le bruit des moteurs est un peu agaçant.

A noter, le très bon effet de vide sonore lors des “burnout” : au fur et à mesure que vous prenez de la vitesse, le volume de la musique diminue, puis disparaît et le son de votre moteur devient plus sourd. Bluffant !

Maniabilité

Qui dit arcade, dit simplicité ! Même un bébé pourrait arriver à s’en sortir sur Burnout ! Toutes les commandes sont archi simples : A pour accélérer, B pour freiner et R pour les “burnout”. Qui dit mieux ? Pas grand monde, je pense… On sent bien la petite touche Acclaim ;o).

Si n’importe qui est capable de piloter une voiture dans ce jeu, tous ne pourront pas avoir les mêmes performances en course et seuls les meilleurs pourront conduire très dangereusement et récolter des “burnout”. Le pilotage est donc la seule chose qui fera la différence entre les premiers et les derniers arrivés !

Stratégiquement, il vaudra parfois mieux prendre une voiture un peu plus maniable, mieux contrôler son véhicule et pouvoir prendre plus de risques sur la route plutôt que de choisir un bolide et provoquer 20 accidents sur le circuit !

En bref…

Un excellent jeu de course qui ne pèche que par une faiblesse graphique. Mais il y a vraiment de quoi passer un bon moment que ce soit seul (compter 7 à 8 heures pour finir le jeu), ou à deux où je vous promet de sacrées rigolades !

Les plus

Les moins

La note

8/10


Par Mortal
Le 25 mai 2002 | Catégories : Analyses

Je le couperai au montage…
Voir les articles de Mortal

A voir également
Les trucs qu'on a rédigés avec nos petits doigts potelés

Dojo Hebdo 574 : du 25 au 31 mars 2024
Le 31 mars 2024, par Gueseuch

Dojo Hebdo 573 : du 18 au 24 mars 2024
Le 24 mars 2024, par Gueseuch

Vite vu : Mother Russia Bleeds (NS)
Le 18 mars 2024, par Mortal

Dojo Hebdo 572 : du 11 au 17 mars 2024
Le 17 mars 2024, par Gueseuch


Dojo Hebdo 571 : du 4 au 10 mars 2024
Le 10 mars 2024, par Gueseuch



Dojo Hebdo 569 : du 19 au 25 février 2024
Le 25 février 2024, par Gueseuch

Vite vu : Crysis 2 & 3 Remastered
Le 22 février 2024, par Mortal


Dojobar
L'émission de radio déjantée qui revient toutes les deux semaines !

Émission s23e06 − Sea of Stars
Le 25 mai 2024, par Mortal

Émission s23e05 − Rétro Fighterz
Le 1 mai 2024, par Mortal

Émission s23e04 − Unicorn Overlord
Le 22 avril 2024, par Mortal