Je prends tout moi, je suis un vraie pute de la DS

- MatMac

Dojobar
L'émission de radio déjantée qui revient toutes les deux semaines !

Émission s17e10 − Final !
Le 7 juillet 2021, par Mortal

Émission s17e09 − Enfin l’E³ !
Le 30 juin 2021, par Mortal





Dojodirect
Des jeux de merde joués par des connards en direct !




Darksiders (WiiU) − One last ride…
Le 30 octobre 2017, par Mortal

Mario Kart 8 Deluxe − Piste, piste, rage !
Le 26 octobre 2017, par Mortal


Beetle Adventure Racing (N64)

Analyse de Beetle Adventure Racing

Ça y est, avec NHL ’99 et Beetle Adventure Racing, Electronic Arts a bel et bien rejoint les rangs des développeurs N64. On se souvient tous d’une entente, entre EA et Nintendo, survenue il y a plusieurs mois, qui unissait enfin les deux compagnies pour la console 64 bits. À ce moment, la plupart des fans attendaient impatiemment la série NHL et Need for Speed, deux des plus grandes marques d’EA. Certains pessimistes ont clamé qu’on ne reverrait pas les raisons de la dynastie créée par EA sur N64, à en juger par la qualité de FIFA 64. C’était parler trop vite. Chaque nouvelle édition de la série FIFA est supérieure à la précédente, NHL ’99 est un excellent jeu de hockey, et nous avons maintenant Beetle Adventure Racing.

Pourquoi BAR, plutôt que Need for Speed? Après tout, les ressemblances graphiques sont flagrantes; on peut difficilement nier les racines de BAR. Plusieurs raisons ont vraisemblablement poussé EA à abandonner l’idée de NFS64. Tout d’abord, les versions PC et PSX de NFS sont excellentes, et requièrent beaucoup d’espace mémoire pour toutes les sortes de voitures. Une version de NFS64 inférieure aux normes établies par ses prédécesseurs auraient été mal acceptée par les fans de N64. Ensuite, EA a fait le choix, excellent, de créer la branche de jeu la plus appropriée pour la N64. Je parle ici d’un jeu simple, avec des qualités graphiques splendides, et un gameplay à tout casser.

Graphismes

Comme je l’ai mentionné un peu plus haut, les graphismes sont superbes. Il y a évidemment quelques améliorations qui auraient pu être apportées, comme les traces de pneus laissées dans la neige ou le sable, mais en général, chaque détail est présent et bien à sa place. Imaginez un peu: vous traversez des cavernes de cristaux brillants, des ponts surveillés par des hélicoptères, une forêt hantée, les pyramides égyptiennes (oui oui, DANS les pyramides), une ville et beaucoup, beaucoup plus. Ah oui, une petite rencontre avec un T-Rex aussi J . Le plus merveilleux de tout ça, c’est qu’il n’y a aucun ralentissement dans le framerate, tout est d’une fluidité époustouflante. Malheureusement, il a fallu couper les contours de l’écran, afin de rapetisser l’images à l’écran. Ça ne m’a pas vraiment dérangé, mais j’ai entendu dire que la version PAL était horrible à ce sujet.

Audio

J’ai été un peu déçu par la musique. Un pouf-pouf de drum et de bass qui se répète sur un très court intervalle. Je ne porte généralement pas une grande attention aux musiques des jeux. Si je ne la remarque pas, c’est généralement parce qu’elle est assez bonne ou adéquate pour le jeu. La musique de BAR me dérange un peu, on aurait pu s’attendre à beaucoup mieux. Par contre, les effets sonores sont, selon moi, encore mieux que dans Banjo-Kazooie. Je ne perdrai pas mon temps à tout décrire, je vous suggère seulement de bien ouvrir vos oreilles à chaque fois que vous voyez quelque chose. Si vous pouvez le voir, vous pouvez aussi l’entendre.

Maniabilité

EA a réussi l’impossible. Faire un jeu de course rapide et compétitif, avec toutes sortes de secrets, de surprises et surtout, une ambiance. J’ai beaucoup aime Top Gear Rally à cause des raccourcis disponibles un peu partout. Avec BAR, on n’en finit plus de découvrir des raccourcis. Il y en a tellement, qu’on peut être plusieurs dizaines de secondes sans être sur la piste. Les téméraires seront heureux. Pour trouver ces raccourcis, il faut être capable de quitter les sentiers battus, et de s’insérer entre deux obstacles. Il faut être capable de fermer les yeux, et de foncer droit devant. Là où on voit un mur, il y a un passage. Là où il y a une barrière, on peut trouver une plate-forme de saut. Par contre, je suis persuadé que certains joueurs impatients s’énerveront rapidement. La Beetle s’accroche facilement dans les " coins " de décors, et il est facile de perdre d’importantes positions simplement à se remettre les deux pieds sur piste. Que voulez-vous, on ne trouve pas de raccourcis sans casser des œufs.

Pour ajouter encore un peu de diversité, des boîtes "nitro" ont été ajoutées un peu partout, ainsi que des boîtes de points bonus. Les premières vous donnent un boost de vitesse, alors que les secondes vous donnent évidemment des points bonus, qui serviront surtout en mode Championnat.

Le jeu débute avec deux pistes disponibles. Viendront se greffer 4 autres portantà 6 le nombre de pistes, toutes extrêmement détaillées. En fait, on peut facilement retrouver dans une seule piste 3 ou 4 thèmes différents. Chaque piste est totalement différente des autres: les environnements changent, les défis changent, et l’ambiance change. BAR vaut la peine d’être acheté, uniquement pour explorer les pistes de fond en comble. Il y a tellement de détails qu’on se demande comment EA a bien pu entrer 6 pistes de cette envergure sur une petite cassette de 16 megs.

Le Rumble Pak est compatible et réagit très bien. Pour sauvegarder vous aurez besoin d’une carte de mémoire, mais heureusement, seulement 4 pages sont nécessaires.

Malheureusement, je n’ai pas essayé l’option multi-joueurs, mais j’ai entendu dire que c’est un des meilleurs de la N64, de la trempe de Golden Eye et Mario Kart.

En bref…

Amateurs de jeux de courses et d’acrobaties, Beetle Adventure Racing est un jeu à ne pas manquer. Wave Race est toujours mon jeu de courses préféré, mais BAR vient maintenant de s’emparer de la deuxième position. EA a tenté d’innover dans un genre de jeu morne et stagnant, et le résultat est spectaculaire. D’ici la fin de l’été, BAR sera probablement LE jeu par excellence. Si vous avez des sous durement gagnés, c’est le moment de les investir.

Les plus

Les moins

La note

9/10


Par SaMuS
Le 24 avril 1999 | Catégories : Analyses

Mamma mia !! OMG ! Cet enfoiré de SaMuS n'a même pas rempli son profil ! Il sera sévèrement puni avec du goudron, des plumes et un coup de wiimote dans le ***censuré*** !

A voir également
Les trucs qu'on a rédigés avec nos petits doigts potelés

Dojo Hebdo 441 : du 6 au 12 septembre 2021
Le 12 septembre 2021, par Gueseuch

Dojo Hebdo 440 : du 30 août au 5 septembre 2021
Le 5 septembre 2021, par Gueseuch

Dojo Hebdo 439 : du 23 au 29 août 2021
Le 29 août 2021, par Gueseuch

Ghostrunner (NS)
Le 27 août 2021, par Mortal

Dojo Hebdo 438 : du 16 au 22 août 2021
Le 22 août 2021, par Gueseuch

Dojo Hebdo 437 : du 9 au 15 août 2021
Le 15 août 2021, par Gueseuch

Dojo Hebdo 436 : du 2 au 8 août 2021
Le 8 août 2021, par Gueseuch


Pokémon Unite : étude comparative
Le 3 août 2021, par MectonLaFlemme



Dojobar
L'émission de radio déjantée qui revient toutes les deux semaines !

Émission s17e10 − Final !
Le 7 juillet 2021, par Mortal

Émission s17e09 − Enfin l’E³ !
Le 30 juin 2021, par Mortal





Dojodirect
Des jeux de merde joués par des connards en direct !




Darksiders (WiiU) − One last ride…
Le 30 octobre 2017, par Mortal

Mario Kart 8 Deluxe − Piste, piste, rage !
Le 26 octobre 2017, par Mortal