C'est financé en crossfunding par une campagne Quickstarter

- Frostis Advance, perturbé par Shadow of zi Eteranals.

Dojobar
L'émission de radio déjantée qui revient toutes les deux semaines !

Émission s17e10 − Final !
Le 7 juillet 2021, par Mortal

Émission s17e09 − Enfin l’E³ !
Le 30 juin 2021, par Mortal





Dojodirect
Des jeux de merde joués par des connards en direct !




Darksiders (WiiU) − One last ride…
Le 30 octobre 2017, par Mortal

Mario Kart 8 Deluxe − Piste, piste, rage !
Le 26 octobre 2017, par Mortal


Battalion Wars 2 (Wii)

Analyse de Battalion Wars 2

Après un premier épisode GameCube, tout à fait correct, mais malheureusement sorti en fin de vie de la console, la licence Battalion Wars, qui se veut une déclinaison salon de Advance Wars, nous revient sur Wii.

C’était pas ma guerre…

Les nations du petit monde de Battalion Wars apprennent que la terrible arme qui a mis fin à la guerre il y a quelques années, est sur le point d’être redécouverte et réutilisée. Un bon prétexte à la castagne et à une demi-douzaine de campagnes où il faudra bombarder vite et bien si l’on veut s’en sortir.

Le monde de Battalion Wars est une sorte de caricature du nôtre, avec ces grandes nations (l’Angleterre, les Alliés, etc…) et ses discensions, amusament très proche de celle de la réalité. Les campagnes vous mettront donc aux commandes d’une des cinq nations du jeu pour des missions pouvant aller de 30 minutes à 1 heure et des objectifs variés, bien que souvent très basiques (protéger une base, conquérir une ville, éliminer l’ensemble de l’armée adverse, etc…).

Et tout cela avec le sourire ! Eh oui, nous sommes dans un jeu Nintendo, il était donc hors de question d’avoir des gerbes de sang à tout va, des cadavres brûlés ou des membres déchiquetés. C’est l’horreur de la guerre façon playmobil : les explosions éliminent bien proprement les ennemis et il n’y a jamais de cadavre et encore moins de dommages collatéraux.

Le look de l’ensemble des soldats et des unités du jeu est complètement pensé dans ce sens. Cela ressemble en fait beaucoup plus aux petits soldats en platisque de notre enfance qu’aux gros costauds que l’on peut voir dans tous les jeux de guerre. Les principaux protagonistes du scénario ont également cette petite touche Advance Wars qui parachève l’impression de la guerre "juste pour de rire" qu’inspire l’ensemble du jeu.

On va tout faire péter mon colonnel !

Malgré cet aspect gentillet, BWii est un vrai jeu d’action/stratégie. A l’instar d’Advance Wars, toutes les nations disposent de plusieurs unités terrestres, maritimes ou aériennes, avec des capacités distinctes et que l’on pourra toute contrôler avec, en plus, un bonus pour chaque nation lui permettant d’avoir des unités spéciales (tank super bourrin, croiseur super bourrin, lance-flammes, etc…).

Le système de contrôle est vraiment très bien pensé et permet d’avoir une vue sur tout le champs de bataille comme sur une zone en particulier. On peut prendre à tout moment le contrôle de chaque unité ou de chaque groupe d’unités ou les laisser agir à leur guise (bon évidemment, ce ne sont pas des flèches, il faudra assez souvent reprendre la main pour éviter le massacre…). Il faudra être capable de faire aussi bien de la micro-gestion d’unités (laisser en arrière des unités sensibles, peu nombreuses, essentielles ou faibles) que de la macro-gestion de champs de bataille (bombarder des zones, placer des unités pour barrer la route à d’autres, etc…). Attention toutefois, l’ensemble est assez orienté action, il ne faut pas s’attendre à ce que ce soit aussi fin qu’un RTS sur PC.

Avec tout ce potentiel, on ne peut que regretter que la campagne solo soit si courte : on a à peine le temps de maîtriser une nation, ses unités et ses particularités qu’il faut déjà passer à la campagne suivante. Et on ne pourra malheureusement pas trop compter sur le mode multi, en ligne uniquement et relativement déserté depuis la sortie du jeu…

En bref…

Plombé par une durée de vie un peu juste et une progression dans les missions pas toujours bien foutue, BWii reste tout de même un titre sympathique et agréable à jouer, que ce soit seul ou en ligne (à condition de trouver des joueurs bien sûr…).

Les plus

  • Ambiance cartoon
  • Aspect stratégique bien développé

Les moins

  • Un peu bourrin par moment
  • Pas toujours bien équilibré dans son déroulement
  • Mode en ligne vide…

La note

6/10


Par Mortal
Le 30 mars 2009 | Catégories : Analyses

En tout cas, moi, si j'étais une fille, je serais facile.
Voir les articles de Mortal

A voir également
Les trucs qu'on a rédigés avec nos petits doigts potelés

Dojo Hebdo 442 : du 13 au 19 septembre 2021
Le 19 septembre 2021, par Gueseuch

Dojo Hebdo 441 : du 6 au 12 septembre 2021
Le 12 septembre 2021, par Gueseuch

Dojo Hebdo 440 : du 30 août au 5 septembre 2021
Le 5 septembre 2021, par Gueseuch

Dojo Hebdo 439 : du 23 au 29 août 2021
Le 29 août 2021, par Gueseuch

Ghostrunner (NS)
Le 27 août 2021, par Mortal

Dojo Hebdo 438 : du 16 au 22 août 2021
Le 22 août 2021, par Gueseuch

Dojo Hebdo 437 : du 9 au 15 août 2021
Le 15 août 2021, par Gueseuch

Dojo Hebdo 436 : du 2 au 8 août 2021
Le 8 août 2021, par Gueseuch


Pokémon Unite : étude comparative
Le 3 août 2021, par MectonLaFlemme


Dojobar
L'émission de radio déjantée qui revient toutes les deux semaines !

Émission s17e10 − Final !
Le 7 juillet 2021, par Mortal

Émission s17e09 − Enfin l’E³ !
Le 30 juin 2021, par Mortal





Dojodirect
Des jeux de merde joués par des connards en direct !




Darksiders (WiiU) − One last ride…
Le 30 octobre 2017, par Mortal

Mario Kart 8 Deluxe − Piste, piste, rage !
Le 26 octobre 2017, par Mortal