Un train en retard ne rend pas le service rendu.

- KirbyX, dont la routourne a visiblement tourné

Dojobar
L'émission de radio déjantée qui revient toutes les deux semaines !







Dojodirect
Des jeux de merde joués par des connards en direct !




Darksiders (WiiU) − One last ride…
Le 30 octobre 2017, par Mortal

Mario Kart 8 Deluxe − Piste, piste, rage !
Le 26 octobre 2017, par Mortal


Banjo-Kazooie (N64)

Analyse de Banjo-Kazooie

Oui, il y a eu Donkey Kong Country et ses dérivés, Killer Instinct 1-2-Gold, Golden Eye et finalement Banjo-Kazooie. Quelles impressions cela m’a laissé ? En lisant les critiques des autres et notamment celle de Philippe, je pensais faire face à un clone de Mario 64. Mais curieusement, je me suis retrouvé, d’après mes impressions, à jouer plutôt à Donkey Kong 3D. Oui, avec les changements de personnages ( ex : en termite ou en morse), il est évident que BK a été fait par une équipe ayant déja travailler sur un des Donkey Kong Country.

Autres choses, ce jeu se joue pareillement comme Mario 64 mais sous une forme plus évoluée. Il se joue à un joueur seulement, n’a qu’une seule facon de se jouer et n’a pas vraiment de valeur à être recommencé. Le but du jeu est de ramasser assez de pièces de casse-tête et des notes de musique dans chaque tableau afin de faire son chemin jusqu’à Gruntilda.

Graphismes

Selon moi, Banjo-Kazooie n’a pas les plus beaux graphismes de la Nintendo 64. Les jeux de haute résolution d’Acclaim comme All Star ’99 ont toujours la pole position. Si on oublie ceux-ci, BK est facilement le plus beau. Ils sont colorés, variés et très brillants. L’animation est fluide et rapide ne ralentissant jamais. Les effets d’ombres et de lumières sont bien réussis.

Il n’y a qu’une chose qui m’ait déçu, la caméra ! Il me semble qu’elle a empiré depuis Mario 64. J’ai souvent eu souvent des problèmes à bien la positionner. Cette fois-ci il y a un mur qui cache Banjo, cette fois-là on ne voit pas plus loin que le bout du nez de Kazooie… Mais dans un monde en 3D, je comprends que les programmeurs de Rare aient eu des difficulté avec le système de caméras.

Audio

La qualité des effets sonores et de la musique est incroyable. Ce qui impressionne en partant, c’est le changement continu de la musique. La musique, telle quelle, est ahurissante, variée et entrainante jusqu’au son de Jaws dans le tableau de la plage.

Pour ce qui est des effets sonores, ils sont rigolos et tous différents les uns des autres. Une seule déception de ce coté. Les personnages ont chacun un son distinct pour leur voix. Certains d’entres eux sont ennuyant à la longue.

Maniabilité

Banjo-Kazooie a une histoire… hmmm… enfantine, comme tous les autres d’ailleurs. Mais selon moi, c’est inévitable vu le style cartoon du samedi matin omni-présent. Donc, Tootie, la soeur de Banjo est en train de discuter avec la taupe du coin quand soudainement, une vilaine sorcière venue de nulle part la prend en otage. Gruntilda, la sorcière, veut transposer la beauté de Tootie sur elle-même. Donc, aidé de son amie Kazooie, Banjo devra sauver sa soeur de l’horrible sort qui l’attend. Mais en voyant le résultat sur Gruntilda lorsqu’elle réussit son expérience, je laisserais bien tomber Tootie!

L’interaction dans ce jeu est inmanquable. On peut interagir avec n’importe qui ou presque. Celle entre Banjo et Kazooie et de loin la meilleur dans le marché des jeux vidéo. Comme par exemple, après avoir apris le mouvement, on peut changer de Banjo à Kazooie sur plusieurs plans. Tout au long de la quête, Banjo et Kazooie rencontrent toutes sortes de personnages les uns toujours plus farfelus que les autres. Lorsque l’on en rencontre un, il se cache souvent une pièce de casse-tête ET un défi.

Un autre point fort du jeu est le changement en autres espèces d’animaux. Il y a dans le premier tableau, un nid de termites et on ne peut y entrer sans en être une. Plus facile à faire qu’à dire…oui…oui vous m’avez bien entendu. On a juste à faire un petit tour chez le shaman du coin et pop ! Il nous change en termite, pour un coût de 5 têtes de squelette.

Du côté des mouvements, on apprend lentement mais sûrement. Au début, Rare nous a concocté un petit parcours nous montrant quoi faire et où appuyer pour sauter, se défendre, nager, voler, etc. Les mouvements sont intuitifs et faciles à exécuter. C’est bien pensé pour les débutants !

En bref…

Un très bon jeu que vous devez au minimum louer. C’est un mixte parfait entre Mario 64 et Donkey Kong Country et si vous aimez le genre, vous lui donnerez 100 %. Je crois que c’est un très bon plat d’entrée pour Zelda : tOoT.

Les plus

Les moins

La note

9/10


Par Carl_Pruneau
Le 24 août 1998 | Catégories : Analyses

Mamma mia !! OMG ! Cet enfoiré de Carl_Pruneau n'a même pas rempli son profil ! Il sera sévèrement puni avec du goudron, des plumes et un coup de wiimote dans le ***censuré*** !

A voir également
Les trucs qu'on a rédigés avec nos petits doigts potelés

Satellaview : BS The Legend of Zelda
Le 5 mai 2021, par Tardigrade



Dojo Hebdo 421 : du 19 au 25 avril 2021
Le 25 avril 2021, par Gueseuch

Dojo Hebdo 420 : du 12 au 18 avril 2021
Le 18 avril 2021, par Gueseuch


Dojo Hebdo 419 : du 5 au 11 avril 2021
Le 11 avril 2021, par Gueseuch

Satellaview : BS F-Zero Grand Prix 1&2
Le 7 avril 2021, par Tardigrade

Dojo Hebdo 418 : du 29 mars au 4 avril 2021
Le 4 avril 2021, par Gueseuch



Dojobar
L'émission de radio déjantée qui revient toutes les deux semaines !







Dojodirect
Des jeux de merde joués par des connards en direct !




Darksiders (WiiU) − One last ride…
Le 30 octobre 2017, par Mortal

Mario Kart 8 Deluxe − Piste, piste, rage !
Le 26 octobre 2017, par Mortal